Flambée épidémique dans les pays européens: vers un retour des restrictions sanitaires

Malgré une vaccination généralisée et intensive, la hausse du nombre de cas de Covid-19 dans les pays européens, pousse les gouvernements à adopter de nouvelles mesures restrictives.

1679725
Flambée épidémique dans les pays européens: vers un retour des restrictions sanitaires

Les cas d’infection au coronavirus ont tendance à augmenter dans de nombreux pays européens, imposant le renforcement des mesures et restrictions prises dans le cadre de la lutte contre l'épidémie.

Malgré une vaccination généralisée et intensive, la hausse du nombre de cas de Covid-19 dans les pays européens, pousse les gouvernements à adopter de nouvelles mesures.

De nombreux pays européens ont annoncé de nouvelles mesures pour empêcher la flambée des cas, causée par le variant Delta, qui est le plus contagieux.

 

*Très forte hausse du nombre de cas de Covid-19 en vue dans les prochains mois en Allemagne.

 

En Allemagne, le nombre de cas, qui était inférieur à 1 000 cas par jour au début du mois de juillet, dépasse désormais ce seuil depuis le 14 juillet.

Alors que 1548 cas ont été enregistrés le 14 juillet, ce nombre s’est élevé à 2 203 contaminations le 21 juillet, atteignant ainsi le niveau le plus élevé de ce mois.

Le nombre de nouveaux cas observés chez 100 000 personnes par semaine est également en hausse.

Au terme de la troisième vague de l’épidémie de la Covid-19, ce nombre a diminué à 4,9 le 6 juillet, passant à 5,5 le 9 juillet, puis 8,6 le 16 juillet et 13,2 le 23 juillet.

Cette hausse du nombre de cas est due au variant Delta, qui est le plus contagieux dans le pays.

L'Institut Robert Koch (RKI) indique que le variant Delta représente 84% des nouveaux cas.

La chancelière allemande, Angela Merkel a exprimé son inquiétude quant à l'augmentation des cas de Covid-19.

Tout en mettant l’accent sur le respect des mesures sanitaires telles que la distanciation sociale et le port du masque, Merkel a appelé le public à se faire vacciner, estimant que la vaccination reste la clé pour vaincre l’épidémie.

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a indiqué qu'il pourrait y avoir une hausse significative du nombre de cas de Covid-19 dans les mois à venir.

Selon le RKI, qui a exhorté le gouvernement à prendre de nouvelles mesures, l'augmentation du nombre de cas surviendra en automne et en hiver.

Concernant les nouveaux cas observés chez 10 000 personnes par semaine, Spahn a précisé que « Si ce nombre double tous les 12 jours de cette manière, il dépassera les 400 en septembre et les 800 en octobre ».

D'autre part, chaque État en Allemagne déterminera lui-même les mesures à prendre contre la Covid-19. Les mesures drastiques ont été assouplies, cependant l'obligation du port du masque est encore en vigueur à l'intérieur des structures, dans les transports en commun et dans les lieux où il est difficile de respecter la règle de distanciation sociale.

En outre, la réunion initialement prévue fin août pour discuter de la situation épidémique et à laquelle doivent prendre part la chancelière Merkel et les ministres-présidents des États, pourrait se tenir début août en raison de la hausse du nombre de cas de Covid-19.

La première dose de vaccin a été administrée à 50 406 782 personnes et la deuxième dose à 40 367 107 personnes au cours de la campagne de vaccination qui se poursuit toujours dans ce pays.

 

*En Belgique, les indicateurs de l'épidémie repartent à la hausse depuis le début du mois de juillet

 

En Belgique, les cas d'infection au coronavirus ont augmenté au courant de la semaine du 22 mars, avoisinant les 5 000. Les mesures sanitaires prises pour faire face à la pandémie et l’entame de la vaccination, ont poussé le gouvernement à assouplir la plupart des mesures durant les mois de mai et juin. Cependant, depuis le début du mois de juillet, le pays fait face à une hausse conséquente du nombre de cas confirmés.

Selon les données hebdomadaires publiées par l'Institut national de la Santé publique, le nombre de nouveaux cas enregistrés au cours de la semaine du 15 au 21 juillet a augmenté de 19%, atteignant 1407 cas, avec une moyenne de 72 692 tests effectués par jour (soit une augmentation de 18%), dont 2,1% sont positifs.

À partir du 13 août, le gouvernement émettra un document indiquant si une personne est complètement vaccinée, a été malade et s'est rétablie, ou si elle dispose d'un résultat de test PCR négatif. Les Belges pourront assister à des événements en présentant ledit document.

Selon les données du Centre Européen de Prévention et de contrôle des Maladies (ECDC), 82,7% de la population adulte en Belgique, 3ème pays le plus vacciné de l'Union européenne (UE), a reçu la première dose du vaccin, tandis que 62,7% a été entièrement vaccinée.

 

*La flambée des cas de Covid-19 en Grèce provoque le renforcement des mesures restrictives

 

En raison de la récente augmentation rapide des cas de Covid-19 en Grèce, plusieurs nouvelles mesures ont été décidées, notamment la vaccination obligatoire.

Selon un décret adopté par le Parlement, à compter du 1er septembre, le personnel médical et les employés des maisons de retraite devront être vaccinés.

Face à l’éventualité d’une nouvelle recrudescence des cas de Covid-19, le gouvernement prévoit aussi d'étendre la vaccination obligatoire aux travailleurs et aux éducateurs du secteur privé.

En vertu des nouvelles mesures adoptées par le gouvernement, seules les personnes vaccinées sont autorisées à avoir accès à des endroits clos tels que les théâtres, les gymnases et les lieux de divertissement depuis le 16 juillet. Les personnes non vaccinées ne sont pas autorisées dans les lieux fermés, notamment les restaurants, cafés et bars. Les employés qui refuseront de se faire vacciner seront suspendus, et des amendes oscillant entre 50 à 200 000 euros seront infligées à ceux qui ne respecteront pas les mesures restrictives.

D'autre part, en raison de l'augmentation significative des cas de Covid-19 sur les îles de la mer Égée suite à l'ouverture de la saison touristique en Grèce, les restrictions ont été durcies dans certaines régions, tandis qu'un couvre-feu nocturne a de nouveau été imposé sur l'île de Mykonos, l'un des principaux centres touristiques.

Par ailleurs, dans le cadre des mesures qui vont s'étendre jusqu'au lundi 26 juillet, sur l'île, les rassemblements de plus de 20 personnes ont été interdits. Toute musique sera également interdite à compter de cette même date pour limiter l'afflux de touristes au même endroit, notamment les lieux de divertissement tels que les restaurants et les cafés.

À Mykonos, les propriétaires d'entreprises et les touristes ont été grandement surpris par les restrictions imposées. Des milliers de réservations ont été annulées sur l'île, et les touristes étrangers frustrés par les interdictions auraient déjà quitté l'île.

Selon le ministère grec de la Santé, 2 854 cas de Covid-19 ont été enregistrés dans le pays au cours des dernières 24 heures, dont 7 décès.

La Grèce, qui compte une population de 11 millions d'habitants, a enregistré 471 894 cas et 12 882 décès depuis l'apparition du virus.

Environ 44% de la population du pays a déjà été vaccinée.

 

*Le Royaume-Uni lève les restrictions

 

Malgré la hausse du nombre de cas de Covid-19 au Royaume-Uni ces dernières semaines, la dernière des restrictions imposées dans le cadre du plan en quatre étapes a été levée le 19 juillet.

À compter du lundi 19 juillet, qui a été annoncée comme étant la date d’un retour à la normale dans le pays et baptisé « Jour de la liberté » par le Premier ministre britannique Boris Johnson, la règle de distanciation sociale de 1 mètre et l'imposition du port du masque ont été supprimées. Cependant, il est toujours recommandé de porter un masque, particulièrement dans les transports en commun et les zones surpeuplées.

Dans le cadre de la levée des restrictions, la limite relative au nombre de personnes autorisées à se rassembler à l'intérieur et à l’extérieur, a également été supprimée. Les boîtes de nuit et bars ont rouvert, les restrictions liées à la fréquentation des concerts, des cinémas et des théâtres, ont été levées.

En revanche, les experts craignent qu'avec la levée des restrictions au Royaume-Uni, le variant Delta n'alimente la « troisième vague », où il représenterait 99% des cas d'infection.

Dans une lettre ouverte publiée dans la revue médicale « The Lancet », 122 scientifiques internationaux, dont plusieurs médecins et chercheurs, ont dénoncé le plan du Royaume-Uni relatif à la levée des restrictions sanitaires, le qualifiant d’ « expérience dangereuse et contraire à l’éthique ».

En Angleterre et au Pays de Galles, un message d'avertissement a été envoyé à plus de 600 000 personnes à l'aide d'une application Covid-19 développée par le ministère britannique de la Santé, les exhortant à s'isoler.

Des entreprises se plaignent que les avertissements d'isolement ont causé de graves pénuries au niveau du personnel et ont affecté le rendement au travail, en raison de l’isolement d’un grand nombre d'employés.

Les supermarchés, en particulier, ont averti qu'il risque d'y avoir des pénuries de produits pour la même raison.

Le Premier ministre Boris Johnson et le ministre britannique des Finances Rishi Sunak, resteront en quarantaine jusqu'au 26 août après avoir été en contact avec le ministre britannique de la Santé Sajid Javid, testé positif à la Covid-19 le 17 juillet.

36 389 cas d’infection au virus ont été enregistrés dans le pays au cours des dernières 24 heures, dont 64 décès. Le nombre total des contaminations depuis l'apparition de la Covid-19 a atteint les 5 637 975 cas.

Dans ce pays, où le programme de vaccination a débuté le 8 décembre 2020, le nombre de personnes ayant reçu la première dose de vaccin anti-Covid a atteint les 46 476 845, alors que 36 762 646 d'entre elles ont reçu la deuxième dose.

 

*Montée exponentielle des cas de Covid-19 en Italie depuis le mois de juillet

 

En Italie, le nombre de cas de Covid-19 qui était inférieur à 1 000 début juillet, est passé à plus de 5 000 par jour depuis le 22 juillet.

Dans le dernier rapport hebdomadaire sur l'épidémie, publié par l'Institut supérieur italien de la santé (ISS), le variant Delta continue de se propager dans le pays, avec de nouveaux cas qui touchent une catégorie d’âge nettement plus jeune.

En outre, les célébrations des foules les 11 et 12 octobre après la victoire de l'équipe nationale italienne au championnat d'Europe sont citées comme étant un facteur important ayant conduit à la hausse du nombre de cas d'infection.

Le gouvernement, dirigé par Mario Draghi, lancera le document « pass vert », qu'il a défini comme cadre, le 6 août, pour stimuler la vaccination, en particulier pour l'accès aux activités sociales, et pour prévenir tout arrêt de l'activité économique dans le pays.

Ainsi, dès le mois d'août, le « pass vert » entrera en vigueur et sera valable 9 mois pour les personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin, et 6 mois pour les personnes ayant contracté la Covid-19. Pour les personnes ayant effectué un test moléculaire ou rapide, la durée du « pass vert » est de 48 heures seulement.

Les personnes non détentrices du « pass vert » ne pourront pas avoir accès aux lieux tels que les restaurants et les cafés, les salles de théâtre et de cinéma, aux spectacles publics, aux événements sportifs (compétitions), aux musées, piscines, gymnases, festivals, foires, centres thermaux, parcs d'attractions thématiques et salles de jeux.

Plus de 64 millions de doses de vaccin ont été administrées dans le pays, où la campagne de vaccination généralisée contre la Covid-19 a débuté le 27 décembre 2020. Le nombre de personnes ayant reçu l’intégralité des doses est de 29 198 814. Le pourcentage de personnes ayant reçu les deux doses de vaccin dans le pays par rapport à la population de plus de 12 ans est de 54,06%.

 

*Le nombre de cas de contamination quotidiens en Espagne est supérieur à 30 000

 

Selon les dernières données publiées par le ministère espagnol de la Santé le 23 juillet, 31 171 nouveaux cas d’infection à la Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures. 30 587 cas sont détectés quotidiennement dans ce pays.

Depuis le début de la pandémie, le nombre total des personnes infectées par le virus a atteint 4 280 429.

Face à cette flambée épidémique, les gouvernements régionaux ont commencé à prendre des mesures au niveau local. En Catalogne et à Valence, de plus en plus de municipalités ont imposé un couvre-feu nocturne, tandis qu'en Galice, les bars et les cafés exigent la présentation d’un certificat de vaccination ou un test négatif à l'entrée des espaces fermés.

À ce jour 55 930 113 doses de vaccin ont été administrées en Espagne, où la campagne de vaccination généralisée contre la Covid-19 a commencé le 27 décembre 2020. Le nombre de personnes ayant reçu l’intégralité des doses de vaccin a atteint 25 398 978.

 

*La France à l’épreuve du rebond de l’épidémie

 

Le pays est entré en confinement dès le mois de février avec le début de la troisième vague de l'épidémie de Covid-19. Les restrictions, dont l'obligation du port du masque dans la rue, ont été progressivement levées à partir du mois de mai au regard de la diminution du nombre de cas.

Avec un rebond de l’épidémie lié au variant Delta début juillet, le gouvernement a décidé de rendre le vaccin contre la Covid-19 obligatoire pour les employés des hôpitaux et des maisons de retraite afin de maîtriser l’épidémie. Il est également question de l’extension du « pass sanitaire », lequel, a fait l’objet d’un projet de loi adopté par l’Assemblée nationale.

La vaccination obligatoire et le pass sanitaire ont été contestés par des centaines de milliers de personnes lors de manifestations tenues dans toute la France.

Selon les données de l'Agence française de Santé publique (Santé publique France), le nombre de personnes infectées par la Covid-19 a atteint 21 493 au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total des cas confirmés depuis l’apparition du virus à 5 955 000. Le nombre de décès dans le pays est passé à 111 616, après l’enregistrement de 26 décès au cours des dernières 24 heures, alors que 6 802 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 872 se trouvent en soins intensifs.

Le taux de positivité des tests au cours des 7 derniers jours a atteint 3,7%.

Selon les données rendues publiques par le ministère français de la Santé, le nombre de personnes ayant reçu la première dose de vaccin contre la Covid-19 depuis le 27 décembre 2020 s'élève à 39 474 866, alors que 32 790 372 personnes ont reçu la deuxième ou encore la troisième dose. Au total, plus de 68 800 000 doses de vaccin ont été administrées.

 

*En Hongrie, les rendez-vous pour recevoir la troisième dose de vaccin seront disponibles à compter du 1er août

 

En Hongrie, avec une population d'environ 9,7 millions d'habitants, le nombre de personnes ayant reçu les deux doses de vaccin contre la Covid-19 a dépassé les 5 588 000.

En raison du fort taux de vaccination et du faible nombre de cas, l'obligation du port du masque dans les endroits fermés a été levée le 2 juillet, dans l'ensemble du pays.

Toutefois cette mesure reste en vigueur dans les hôpitaux et les structures sociales.

Le pays a rendu la vaccination obligatoire pour le personnel de santé. Les rendez-vous pour recevoir la troisième dose de vaccin anti-Covid pourront être pris à compter du 1er août.

Selon les données publiées par le ministère hongrois de la Santé, 85 nouvelles contaminations ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 809 101. Jusqu'à présent, le virus a causé le décès de 30 020 personnes en Hongrie.

 

*Les citoyens de Bosnie-Herzégovine peuvent se faire vacciner gratuitement en Serbie

 

En Bosnie-Herzégovine, où l'approvisionnement en vaccin et la campagne de vaccination accusent un retard considérable, seulement 5% de la population a été vaccinée. Alors que les autorités ont annoncé qu'elles n'envisageaient pas d'imposer la vaccination obligatoire aux citoyens, celles et ceux qui désirent se faire vacciner sans attendre leur tour, peuvent bénéficier de la vaccination gratuite en Serbie.

 

*Une troisième dose de vaccin est attendue en Serbie

 

Alors que la décision relative à la nécessité de la troisième dose de vaccin devrait être prise le 1er août en Serbie, où 38,2% de la population est vaccinée, le gouvernement serbe a annoncé qu'à partir du 24 juillet, les citoyens de 16 pays, dont la Turquie, ne pourront entrer dans le pays qu'en présentant un certificat de vaccination contre la Covid-19.

 

AA



SUR LE MEME SUJET