Koca : "Le système de santé turc a démontré sa solidité face au nouveau type de coronavirus"

Le ministre turc de la Santé a partagé l'expérience de la Turquie face à la pandémie, lors de la 73ème Assemblée Mondiale de la Santé, organe décisionnel de l’Organisation Mondiale de la Santé

1419628
Koca : "Le système de santé turc a démontré sa solidité face au nouveau type de coronavirus"

 

Le ministre turc de la Santé, Fahrettin Koca, s’est félicité du succès de la Turquie dans sa lutte contre le nouveau type de coronavirus (Covid-19), pointant du doigt la solidité du système de santé turc.

Le ministre Koca a pris la parole, lundi, lors de la première journée de la 73ème Assemblée Mondiale de la Santé, organe décisionnel de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), réunie pour la première fois de son histoire par l’intermédiaire de vidéoconférence.

"Nous traversons une période particulière dans laquelle nous mettons en pratique tout ce que nous avons établi en théorie depuis de nombreuses années, a d’abord estimé le ministre turc. Les thèmes de pandémie, de crise sanitaire mondiale, sont des sujets que nous abordions de manière théorique. Mais la pandémie de Covid-19 a fortement bouleversé et mis à l’épreuve nos systèmes de santé nationaux mais aussi notre gestion internationale de la santé."

Selon Fahrettin Koca, la pandémie de coronavirus a mis en lumière les pays dans lesquels les systèmes de santé étaient les plus solides, les mieux préparés.

Pour le ministre turc, les décideurs, au niveau national et international, doivent bien analyser cette crise pour en tirer les bonnes conclusions et prendre les décisions solides pour garantir, ensemble, un avenir plus sûr.

- "Nous avons retardé l'épidémie de trois mois"

Koca en a profité pour partager l’expérience de la Turquie face à la pandémie de Covid-19, devant les représentants des 194 pays membres de l’OMS.

"La Turquie a été l’un des premiers pays à identifier le plus rapidement possible ses possibles cas de contamination. Elle a opté pour un traitement rapide des personnes infectées, dès le début de l’infection. Grâce à cela, et au système de santé solide, elle a su limiter le nombre de décès", a-t-il expliqué.

Avant d’ajouter : "Grâce aux mesures prises en amont, la Turquie a su retarder de 3 mois l’entrée du virus sur son territoire. Ainsi, elle a pu préparer son système de santé à accueillir l’épidémie."

Le ministre a ensuite indiqué qu’à l’heure actuelle, les lits dans les hôpitaux en Turquie sont occupés à hauteur de moins de 40%, tout comme les unités de soins intensifs occupées à moins de 60%.

Fahrettin Koca a par ailleurs souligné que tous les soins sont assurés gratuitement en Turquie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET