Yémen : 1 million de cas présumés de choléra depuis 2018

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a publié un tweet à ce sujet sur le compte officiel Twitter de son bureau au Yémen.

Yémen : 1 million de cas présumés de choléra depuis 2018

Plus d'un million de cas présumés de choléra ont été signalés au Yémen depuis 2018, ont annoncé, mardi, les Nations Unies.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a publié un tweet à ce sujet sur le compte officiel Twitter de son bureau au Yémen.

Le HCR a déclaré avoir aidé, cette année, avec ses partenaires, à sensibiliser plus de 27 000 réfugiés et Yéménites sur la protection contre le choléra et la manière de réagir en cas d'apparition de symptômes.

Et d’ajouter que l'Organisation mondiale de la santé avait signalé plus d'un million de cas présumés de choléra au Yémen depuis 2018, sans donner plus de détails à ce sujet.

Le "choléra" est une maladie qui provoque une diarrhée grave pouvant, si elle n'est pas traitée, tuer un patient en quelques heures. Les enfants malnutris de moins de 5 ans sont particulièrement à risque.

Le secteur de la santé au Yémen souffre d’une grave détérioration en raison de l’aggravation du conflit, qui a conduit à des épidémies et des maladies et à la fermeture de nombreux établissements de santé.

La guerre en cours depuis cinq ans a aggravé la situation au Yémen, où la majeure partie de la population a besoin d’une assistance humanitaire.

Depuis 2015, une coalition arabe, dirigée par le voisin saoudien, mène des opérations militaires au Yémen pour soutenir les forces gouvernementales face aux Houthis soutenus par l'Iran et qui contrôlent de nombreuses provinces, dont la capitale Sanaa.AA


Mots-clés: yémen , choléra

SUR LE MEME SUJET