Plus de 11 000 scientifiques mettent en garde contre une "urgence climatique" mondiale

Un groupe international de plus de 11 000 scientifiques a mis en garde, dans une lettre publiée mardi, contre une "urgence climatique" en cours qui pourrait entraîner des "souffrances indicibles" si elle n'est pas contrée

Plus de 11 000 scientifiques mettent en garde contre une "urgence climatique" mondiale

 

Un groupe international de plus de 11 000 scientifiques a mis en garde, dans une lettre publiée mardi, contre une "urgence climatique" en cours qui pourrait entraîner des "souffrances indicibles" si elle n'est pas contrée.

Dans leur lettre, cinq scientifiques et des milliers de cosignataires ont déclaré que, non seulement la crise climatique avait déjà commencé, mais qu'elle "accélérait plus rapidement que la plupart des scientifiques ne l'escomptaient".

"C’est plus grave que prévu, cela menace les écosystèmes naturels et le destin de l’Humanité", ont écrit William Ripple, Christopher Wolf, Thomas Newsome, Phoebe Barnard et William Moomaw, dans la lettre publiée dans la revue scientifique Bioscience.

"Les points de basculement potentiellement irréversibles du climat, et les réactions en retour de la nature (atmosphériques, marines et terrestres) qui pourraient conduire à un catastrophique 'effet de serre global', sont particulièrement inquiétantes", lit-on encore dans la lettre.

La lettre identifie six domaines principaux de préoccupation allant de l'énergie à l'alimentation et à la population, affirmant que malgré des décennies de pourparlers sur le climat, "nous avons généralement poursuivi nos activités comme d'habitude et avons largement échoué à faire face à cette situation difficile".

Les auteurs se sont dits "encouragés" par la récente inquiétude grandissante face au changement climatique, citant notamment des actions gouvernementales et des manifestations étudiantes, mais poursuivent en affirmant que "les perspectives seront meilleures si les décideurs et l'ensemble de l'humanité réagissent rapidement à cet avertissement et cette déclaration d'urgence climatique".

La publication de cette lettre survient un jour après que le Président américain, Donald Trump, ait entamé le processus visant à mettre un terme à la participation de Washington à l'accord de Paris sur le climat, qui vise à lutter contre le changement climatique par une réduction mutuelle des émissions.

Trump avait à plusieurs reprises critiqué l’accord et pris des mesures pour se retirer dès que possible, en vertu des règles complexes qui régissent sa mise en œuvre.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET