Epilepsie : Attention aux téléphones portables et aux tablettes

Le diagnostic et le traitement précoces sont importants pour soigner les malades épileptiques.

308671
Epilepsie : Attention aux téléphones portables et aux tablettes

.

Le Prof. Dr. Şerefnur Öztürk, chef du département de neurologie de la Faculté de médecine de l’Université Selçuk et président de l’Association turque de neurologie, a prévenu contre les préjugés considérables et la peur suscitées par l’épilepsie.

Une utilisation prolongée des appareils technologiques tels que les téléphones portables et les tablettes, les milieux électroniques déclenchent les crises d’épilepsie, a-t-il été indiqué

Expliquant que l’épilepsie était une maladie chronique du système nerveux central provoquée par des décharges d’énergie électrochimiques dans le cerveau et présentant des symptômes différents suivant la zone atteinte, M.Öztürk a fait part qu’on pouvait observer des signes atypiques très différentes, tels que la déviation des yeux, aussi bien que des mouvements convulsifs dans tout le corps et des apnées.

« Au sein de notre communauté et dans le monde, il existe une idée toute faite sur l’impossibilité de traiter l’épilepsie. Les familles cachent les enfants épileptiques. Cela rend impossible le traitement. Ces malades peuvent continuer de vivre normalement. Nous avons beaucoup de patients qui ont trouvé du travail, se sont mariés et ont eu des enfants avec notre soutien. Cela nous réjouit » a déclaré M. Öztürk, qui a souligné l’importance du diagnostic et du traitement précoces.

L’épilepsie peut être provoquée aussi bien sans raison apparente, que suite à un mauvais régime alimentaire, une infection cérébrale, un accident et à un traumatisme entrainant des lésions du cerveau, des raisons génétiques, ainsi que l’utilisation des appareils informatiques très répandus de nos jours.

Les personnes souffrantes de l’épilepsie sont très sensibles au manque de sommeil et à la faim, précise-t-il.

« Les écrans de téléphones portables, les tablettes, les ordinateurs et les télévisions à haute luminosité, les mauvaises ampoules fluorescentes, présentent un risque plus élevé de provoquer des crises épileptiques chez les malades, aussi bien qu’ils peuvent faire apparaitre la maladie chez les individus ne présentant pas de symptômes épileptiques jusqu’à cette date.

Les malades épileptiques doivent éviter les lumières brillantes et l’utilisation prolongée des appareils électroniques dont le niveau de luminosité doit être au plus bas, a-t-il préconisé.

 


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET