Revue de la presse turque

Revue de la presse turque 23.10.2019

1292935
Revue de la presse turque

 

Haber Turk : « Accord historique turco-russe sur la zone de sécurité »

Un accord a été conclu avec la Russie après les Etats-Unis. Conformément à l’accord établi par le président Recep Tayyip Erdogan et le chef d’Etat russe Vladimir Poutine, les membres de l’organisation terroriste séparatiste YPG/PKK sortiront d’une bande de 30km de profondeur à la frontière turque dans les 150 heures. Des patrouilles turco-russes commenceront dans cette région.

Sabah : « Ministère de la Défense nationale : Nous n’avons plus besoin d’une nouvelle opération »

Le ministère de la Défense nationale a annoncé qu’il n’y avait plus besoin d’une nouvelle opération en dehors de la zone d’opération Source de Paix, au nord de la Syrie. « Au terme des 120 heures, les Etats-Unis nous ont annoncé que le PKK/YPG avait achevé son retrait » a-t-il indiqué.

Hurriyet : « L’Organisation mondiale de la santé a rejeté les assertions de phosphore blanc »

Le porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Christian Lindmeier s’est exprimé sur les photos partagées par les partisans de l’organisation terroriste YPG/PKK et reprises par certains médias occidentaux pour accuser l’armée turque d’avoir utilisé du phosphore blanc. Lindmeier a fait savoir que les degrés de brulures sur les photos mensongères, sont les mêmes que ceux rapportés avant l’opération Source de Paix par certains hôpitaux en Syrie.

Star : « Journaliste britannique de Times : Le PKK porte atteinte aux Kurdes et aux Turcs »

La journaliste du quotidien britannique The Times, Sara Tor, s’est révolté face à l’approche unilatérale de l’opinion publique britannique vis-à-vis de l’opération Source de Paix. « Avec les terres qu’il contrôle en Syrie et encore plus de terrorisme, le PKK/YPG/FDS cherche à forcer le gouvernement turc à donner une partie de la Turquie. J’ai vu de mes propres yeux les dommages causés par le PKK aux Turcs et aux Kurdes. Une zone de sécurité doit être absolument instaurée » a affirmé la journaliste de Times.

Yeni Safak : « Les saveurs turques vont être présentées dans le monde avec des séries »

La diversité de produits augmente dans le tourisme. Outre le tourisme de santé et de croyance, le tourisme gastronomique contribuera également à l’objectif de 75 millions de touristes pour 2023. Dans ce cadre, des produits gastronomiques seront introduits dans les séries et films turcs qui suscitent un vif intérêt à l’étranger. Les saveurs régionales attireront ainsi des touristes.


Mots-clés: #revue

SUR LE MEME SUJET