Revue de la presse étrangère

Quelques titres de la presse internationale d'aujourd'hui

1616335
Revue de la presse étrangère

 

Le Monde : Covid-19 : Le retour à la « vie d’avant », un objectif ambitieux malgré la vaccination

Le Figaro : Anne Hidalgo accusée d’inaction contre la saleté à Paris

France 24 : Les dirigeants de l'Union européenne en Turquie pour apaiser les tensions

 

Zeit.de: La ville de Kassel commémore Halil Yozgat, victime de la NSU (National Socialist Underground) au 15e anniversaire de sa mort

Frankfurter Allgemeine Zeitung: Il existe un lien entre le vaccin contre le coronavirus AstraZeneca et les cas de coagulation sanguine, selon l'Agence européenne des médicaments EMA

Salzburger Nachrichten (Autriche): L'Iran et les États-Unis entament des négociations pour sauver l'accord nucléaire de Vienne

 

El País (Espagne): Le FMI Fonds monétaire international)  estime que le chômage ne reviendra pas aux niveaux d'avant la pandémie en Espagne avant 2027

Infobae (Argentine): L'Université d'Oxford arrête l'essai du vaccin AstraZeneca sur des enfants tandis que le Royaume-Uni étudie les liens possibles avec la coagulation sanguine

Telesur (Venezuela): Environ 190 pays ont commencé la vaccination contre le Covid-19

 

Al Jazeera: The New York Times: Israël rapporte à Washington que ses forces ont percuté un navire iranien en mer Rouge

Al Dastour (Jordanie): Les États-Unis ont exprimé leur volonté de lever partiellement les sanctions, tandis que Téhéran appelle à leur suppression totale

 

Gazetem.ru: Peskov: L'Ukraine s'effondrera si elle entre dans l'OTAN: évaluant les déclarations du président ukrainien (Volodomir) Zelensky sur l'adhésion à l'OTAN, le porte-parole du Kremlin, Dmitriy Peskov, a déclaré que l'adhésion éventuelle de l'Ukraine à l'OTAN ne ferait que lui faire du mal.

Izvestia: Dans une interview au journal français Libération, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmitriy Kuleba a déclaré qu'il ne voulait pas déclencher une guerre dans le Donbass, mais que son pays ouvrirait le feu en cas d'attaque contre leurs soldats.

TASS: La société Zoom a restreint l'utilisation de ses logiciels par les entreprises publiques russes.



SUR LE MEME SUJET