Aujourd'hui dans l'histoire

Le 26 février dans l'histoire...

440207
Aujourd'hui dans l'histoire

Le 26 février 1952

Winston Churchill a déclaré au monde entier que l'Angleterre possédait une bombe atomique. Alors que la bombe atomique avait été développée en tant que projet commun américano-britannique à l'époque de la Seconde Guerre mondiale, l'Angleterre a du œuvrer toute seule par la suite du fait que les Etats-Unis avaient changé leur politique dans les années 1940 et ne souhaitaient plus partager les secrets sur la bombe atomique avec l'Angleterre. Cette situation négative entre les deux pays a pris fin avec le premier essai nucléaire de l'Angleterre en octobre 1952 à Montebello.

Le 26 février 1991

Saddam s'est retiré du Koweït. Saddam Hussein a déclaré à Radio Bagdad que les forces irakiennes se sont retirées du Koweït. L'armée irakienne avait occupé le Koweït en 1990. Sur ce, les forces de la coalition chargées par les Nations unies, sont passées à l'action en lançant la guerre du Golfe pour repousser l'armée irakienne. Celle-ci a du se retirer au terme de la guerre qui a duré près d'un mois et demi.

Le 26 février 1992

Massacre de Khodjaly. Près de 1000 Turcs azéris ont perdu la vie et tout autant d'autres ont été blessés suite à l'attaque des forces arméniennes contre le Haut-Karabagh, région azerbaïdjanaise. Les incidents qui ont marqué l'histoire sous le nom du massacre de Khodjaly, ont débuté lors du retrait en 1992 des troupes russes du Haut-Karabagh, région à forte population arménienne ayant proclamé son indépendance. Appuyés et armés par les troupes russes, les forces arméniennes ont occupé Khodjaly où vivaient près de 3000 Azéris. Comme la Turquie a menacé de faire usage de son droit d'intervention militaire pour protéger la zone conformément au traité de Kars et que les forces arméniennes ont également attaqué la région de KelBajar, les Nations unies sont passées à l'action et ont sommé les forces arméniennes de se retirer. Bien qu'un cessez-le-feu ait été instauré en 1994 sous la médiation des Nations unies, le chaos règne toujours dans la région.

Le 26 février 1994

L'écrivain éminent de la période de la République Tarik Bugra est mort. Entamant sa carrière de journaliste avec le journal « Nasreddin Hoca » qu'il a publié en 1947, Bugra est devenu chroniqueur et rédacteur dans de nombreux journaux et revues de Turquie dans les années qui suivirent.



SUR LE MEME SUJET