Question israélo-palestinienne : l’UE réaffirme son engagement en faveur d’une solution à deux Etats

Borrell a souligné l'engagement de l'UE en faveur d'une résolution juste, négociée et globale du conflit israélo-palestinien, basée sur la solution à deux États

1726069
Question israélo-palestinienne : l’UE réaffirme son engagement en faveur d’une solution à deux Etats

L'Union européenne (UE) a déclaré qu'elle soutenait les efforts de la Palestine pour établir un État et a confirmé son engagement en faveur d'une solution à deux États dans la question israélo-palestinienne.

Le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh s'est entretenu avec le président du Conseil européen Charles Michel et le haut représentant de l'UE pour les relations étrangères et la politique de sécurité Josep Borrell à Bruxelles.

« J'ai réaffirmé l'attachement de l'UE à la solution à deux États et son soutien politique et financier. Nous avons discuté des évolutions sur le terrain, des perspectives du processus de paix au Moyen-Orient » a indiqué Borrell sur Twitter.

Selon une déclaration du bureau de Borell, le haut représentant de l'UE a fait part du soutien continu de l'UE au peuple palestinien et à la création d'un État palestinien.

Borrell a souligné l'engagement de l'UE en faveur d'une résolution juste, négociée et globale du conflit israélo-palestinien, basée sur la solution à deux États, et la nécessité de relancer des négociations significatives afin de relancer le processus de paix dès que possible.

Borrell a déclaré qu'ils sont prêts à travailler avec toutes les parties à cette fin et tous les partenaires internationaux, y compris avec le Quartet du Moyen-Orient.

Discutant de la situation sur le terrain avec Shtayyeh, Borell a affirmé qu'ils étaient préoccupés par l'expansion des colonies israéliennes, l'expulsion des Palestiniens de leurs maisons et la démolition de certains bâtiments, ainsi que la grave situation humanitaire à Gaza.

Borell a indiqué que l'inscription par Israël de 6 organisations palestiniennes de défense des droits de l'homme sur la liste des terroristes est une grave préoccupation pour eux, et que l'UE enquêtera sur la question.

 



SUR LE MEME SUJET