L'ONU alerte contre un épuisement des fonds et le risque de l'interruption des activités humanitaires au Yémen

"Certains partenaires humanitaires devront bientôt réduire ou arrêter les interventions vitales en raison les fonds qui s'épuisent"

1723196
L'ONU alerte contre un épuisement des fonds et le risque de l'interruption des activités humanitaires au Yémen

Les Nations Unies ont annoncé, jeudi, que certaines activités humanitaires vitales au Yémen seront bientôt interrompues en raison du manque de financement.

C'est ce qui ressort d'un bref communiqué publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires au Yémen "OCHA".

"Certains partenaires humanitaires devront bientôt réduire ou arrêter les interventions vitales en raison les fonds qui s'épuisent", a indiqué le communiqué.

Et la même source d'expliquer sans donner de plus amples détails : ''Cette pénurie affectera les secteurs vitaux tels que la santé, l'eau, l'assainissement et les camps de déplacés".

Et fin août, le bureau de l'ONU a indiqué dans un communiqué que les secteurs de la santé, de l'eau et de l'assainissement n'ont reçu que 7,8% du financement demandé.

Le Yémen est le théâtre d'une guerre depuis près de 7 ans, qui a fait plus de 233 000 morts, dans un pays où 80 % de la population, soit environ 30 millions de personnes, est dépendant du soutien et de l'aide pour survivre, dans la pire crise humanitaire au monde, selon les Nations unies.

Le conflit est d’autant plus complexe qu’il a des retombées régionales. Depuis mars 2015, une Coalition dirigée par l'Arabie saoudite voisine, mène des opérations militaires en soutien aux forces gouvernementales, face aux Houthis soutenus par l'Iran, qui contrôlent plusieurs gouvernorats, dont la capitale, Sanaa.

AA



SUR LE MEME SUJET