Jérusalem: Des colons refont incursion dans la mosquée al-Aqsa

Des dizaines de colons israéliens ont renouvelé, dimanche matin, leur incursion dans la mosquée al-Aqsa, effectuant des prières talmudiques.

1717367
Jérusalem: Des colons refont incursion dans la mosquée al-Aqsa

 

 

Des dizaines de colons israéliens ont renouvelé, dimanche matin, leur incursion dans la mosquée al-Aqsa, effectuant des prières talmudiques.

Selon l'agence de presse palestinienne "WAFA", les colons israéliens ont fait irruption dans les cours de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem occupée, entrant par la porte des Maghrébins, sous la protection des forces d’occupation.

La même source a indiqué que les employés du département des dotations islamiques de Jérusalem (Waqfs) avaient tenté d'empêcher les colons d'effectuer leurs prières talmudiques dans les cours d'Al-Aqsa, mais la police israélienne était intervenue pour les protéger.

Les colons prennent d'assaut Al-Aqsa en groupes pour tenter de créer une nouvelle réalité, leur permettant de prier en permanence dans l'esplanade de la mosquée.

A noter qu'un tribunal israélien avait donné son accord, la semaine dernière, pour les prières silencieuses des colons israéliens à la mosquée Al-Aqsa.

Le juge avait également ordonné la police israélienne d'annuler un mandat d'expulsion émis contre un colon qui a effectué des rituels religieux silencieux avec ses étudiants, lors de leur prise d'assaut de la mosquée Al-Aqsa pendant les fêtes juives, en septembre dernier.

La décision israélienne a suscité une large condamnation palestinienne, arabe et internationale.

Deux jours plus tard, la chaîne officielle israélienne, Kan, a rapporté que le tribunal de district israélien de Jérusalem-Est avait annulé la décision du tribunal d'instance d'autoriser les colons à effectuer des « prières silencieuses » à Al-Aqsa.

Cependant, l'avocat palestinien Khaled Zabarka, spécialisé dans les affaires de Jérusalem et de l'intérieur palestinien, a démenti cette information, affirmant que les médias hébreux tentaient de « tromper l'opinion publique ».

Zabarka a expliqué, vendredi, dans une publication sur les réseaux sociaux qu'il n'y avait aucun arrêt de la Cour annulant la décision du tribunal d'instance, qui autorise les prières juives dans la mosquée Al-Aqsa.

A rappeler que les incursions se déroulent en deux temps, le matin et après la prière de midi, via la porte des Maghrébins, située dans le mur ouest de l'esplanade de la mosquée, avec une escorte et un accès facilités par la police israélienne.

Cette dernière a commencé à autoriser les incursions en 2003, en dépit des condamnations répétées du Département des dotations islamiques à Jérusalem.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET