Liban : l’UNICEF met en garde contre l'effondrement du réseau d'approvisionnement en eau

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mis en garde contre l'effondrement du réseau d'approvisionnement en eau au Liban dans un délai maximal d’un mois et demi

1679236
Liban : l’UNICEF met en garde contre l'effondrement du réseau d'approvisionnement en eau

 

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mis en garde contre l'effondrement du réseau d'approvisionnement en eau au Liban dans un délai maximal d’un mois et demi.

"Plus de quatre millions de personnes, dont un million de réfugiés, risquent de perdre l'accès à l'eau potable au Liban", a ajouté l'organisation, dans un communiqué publié vendredi.

Elle a estimé que "la plupart des stations d’approvisionnement en eau seront, progressivement, mises hors service, à travers le pays dans un délai de quatre à six semaines".

"Plus de 71 % des personnes (environ 4 millions d’habitants au Liban) risquent de ne pas avoir accès à l'eau, a déclaré l’UNICEF. Le secteur de l'eau au Liban est incapable de fonctionner en raison de son incapacité à payer le coût de l'entretien en devises étrangères."

L’UNICEF a d’ailleurs expliqué que "l'effondrement du réseau électrique, et les dangers du coût élevé du carburant" comptent parmi les raisons de l’arrêt des approvisionnements en eau.

Le Liban subit une grave pénurie de carburant destiné à la production d'électricité, depuis plus de deux mois et ce, en raison du manque de devises pour importer le combustible de l'étranger, ce qui a entraîné une augmentation des heures de coupures d'électricité à hauteur de 20 heures par jour.

Depuis plus d'un an et demi, le Liban est en proie à une grave crise économique qui a provoqué une détérioration de la valeur de la monnaie locale par rapport au dollar, et une forte diminution des réserves de devises au sein de la Banque centrale du pays.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET