Irak: 30 morts et 50 blessés dans l'attentat à la bombe la nuit de l’Aïd à Bagdad

Les autorités irakiennes ont annoncé le bilan de 30 morts et 50 blessés, à la suite d'un attentat-suicide qui avait visé un marché populaire dans l'est de la capitale, Bagdad

1677961
Irak: 30 morts et 50 blessés dans l'attentat à la bombe la nuit de l’Aïd à Bagdad

 

Les autorités irakiennes ont annoncé le bilan de 30 morts et 50 blessés, à la suite d'un attentat-suicide qui avait visé un marché populaire dans l'est de la capitale, Bagdad, dans la nuit de l'Aïd al-Adha.

Une source médicale gouvernementale a déclaré, lundi soir, à l'Agence Anadolu (AA) que l'explosion avait fait 30 morts et 50 blessés à Sadr City, à l'est de la capitale, Bagdad.

La cellule des médias de sécurité (affiliée au ministère de la Défense) a déclaré mardi dans un communiqué : "Après avoir finalisé les rapports techniques des légistes et experts en explosifs, et mené des examens techniques sur la scène du crime, il a été constaté que l'explosion avait été causée par un terroriste kamikaze portant une ceinture explosive".

"L’attentat a fait 30 morts et plus de 50 blessés", a-t-elle ajouté.

Et de poursuivre : "Les services de renseignement ont commencé à collecter des informations précises pour traquer les éléments terroristes criminels qui ont commis cet acte terroriste afin de les traduire en justice et qu'ils puissent être punis".

La cellule de sécurité avait précédemment signalé, lundi soir, qu'il y avait eu des victimes, mais sans fournir un bilan de l'attentat à la bombe, revendiqué par l'organisation terroriste Daech.

Le Premier ministre, Mustafa Al-Kazemi, avait ordonné lundi, selon un communiqué, d’arrêter le commandant des forces de l’ordre (sans le nommer) chargé de sécuriser le marché "Al-Waheilat", et une enquête a été ouverte sur les circonstances de l’attentat.

À la fin de l’année 2017, Bagdad a annoncé sa victoire sur Daech, en restaurant sa souveraineté sur les territoires que l’organisation terroriste contrôlait depuis l'été 2015, dont la superficie égalait environ les tiers de l'Irak.

Cependant, l'organisation maintient toujours des cellules dormantes dans de nombreuses régions du pays, et lance sporadiquement des attaques sanglantes.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET