Une centaine de soldats israéliens appellent le gouvernement à empêcher les violences des colons

Les soldats notent que la violence perpétrée par les colons juifs contre les Palestiniens a augmenté avec le soutien tacite de l'État israélien depuis des années.

1675197
Une centaine de soldats israéliens appellent le gouvernement à empêcher les violences des colons

Une centaine de soldats israéliens qui avaient servi en Cisjordanie occupée ont demandé au ministre de la Défense Benny Gantz et au ministre de la Sécurité intérieure Omer Bar Lev d'empêcher les violences commises par les colons juifs contre les Palestiniens.

Selon les informations de la radio militaire israélienne, une centaine de soldats israéliens qui viennent de terminer leur service militaire ont envoyé une lettre au ministre de la Défense Gantz et au ministre de la Sécurité intérieure Lev concernant leurs expériences en Cisjordanie.

Les anciens soldats qui ont signé la lettre ont appelé à une action « contre le phénomène de la violence des colons », déclarant que la responsabilité de lutter contre la violence des colons juifs incombe à Gantz et Lev.

Les soldats notent que la violence perpétrée par les colons juifs contre les Palestiniens a augmenté avec le soutien tacite de l'État israélien depuis des années.

« C'est nous qui travaillons là-bas et nous avons personnellement vu comment cette violence s'est produite sur le terrain », ont-ils déclaré.

Dans la lettre, il est indiqué que le phénomène de la violence des colons s'était manifesté et s'était intensifié l'année dernière sous la forme de « destructions de propriétés privées, jets de pierres, violences physiques contre les Palestiniens et attaques contre des militants et des forces de sécurité (israéliennes) ».

Les ex-soldats ont conclu leur lettre comme suit :

« Nous avons été envoyés pour les défendre (les colons juifs), mais nous n'avions aucun moyen de nous opposer à eux. »

Selon le journal israélien Maariv, les soldats israéliens qui ont achevé leur mission et signé la lettre, ont publié un communiqué de presse par la suite avec les données du ministère israélien de la Défense. D’après celle-ci, 370 incidents violents perpétrés par les colons juifs ont été signalés en Cisjordanie en 2020, dont 42 contre la police et les soldats israéliens.

Il y a plus de 250 colonies juives illégales en Cisjordanie, qu'Israël a occupée en 1967.

Plus de 450 000 colons juifs vivant dans ces endroits rendent la vie encore plus difficile aux Palestiniens résidant en Cisjordanie occupée.

En vertu du droit international, toutes les colonies juives dans le territoire palestinien occupé sont considérées comme illégales.



SUR LE MEME SUJET