La police israélienne aurait tué sans raison un jeune palestinien le 25 mai en Cisjordanie occupée

La police israélienne aurait tiré sans raison sur l'adolescent palestinien Ahmed Abduh, qui, selon elle, a été « tué lors de son interpellation » le 25 mai dans la ville de Bire en Cisjordanie occupée.

1664179
La police israélienne aurait tué sans raison un jeune palestinien le 25 mai en Cisjordanie occupée

 

La police israélienne aurait tiré sans raison sur l'adolescent palestinien Ahmed Abduh, qui, selon elle, a été « tué lors de son interpellation » le 25 mai dans la ville de Bire en Cisjordanie occupée.

L'organisation israélienne des droits de l'homme B'Tselem a partagé les images de la caméra de sécurité de l'attaque au cours de laquelle Abduh, 25 ans, est mort.

Dans les images, des agents de l'unité Yamam de la police des frontières israélienne descendent d'un véhicule et s'approchent d'Abduh alors que ce dernier est assis dans sa voiture.

On voit que la police israélienne, qui par la suite bloque le passage du véhicule d'Abduh, tire directement sur le jeune Palestinien au lieu de l'arrêter, contrairement à la déclaration.

L'organisation israélienne de défense des droits humains a déclaré que « tirer mortellement sur une personne assise dans sa voiture sans essayer de l'arrêter pourrait être qualifié de meurtre intentionnel et non d'opération de détention ».

Selon la déclaration qui indique que la police israélienne a ensuite quitté les lieux, laissant le jeune palestinien blessé sur place alors qu'elle aurait pu le sauver, une ambulance appartenant au Croissant-Rouge palestinien est arrivée sur les lieux environ 15 minutes plus tard à l'appel des habitants pour conduire le jeune homme à l'hôpital.

La police israélienne n'a pas encore fait de déclaration concernant la déclaration de B'Tselem.



SUR LE MEME SUJET