Que signifient les attaques du PKK contre les peshmergas ?

Etude de Can ACUN, chercheur en politique étrangère à SETA

1656236
Que signifient les attaques du PKK contre les peshmergas ?

 

Au moment où la Turquie intensifie sa lutte contre le terrorisme dans le nord de l'Irak, il semble que l'organisation terroriste PKK ait commencé à cibler directement les peshmergas, la force militaire de l’administration régionale kurde d’Irak (ARKI). Lors des récents attentats terroristes, 7 peshmergas ont perdu la vie et de nombreux autres ont été blessés. Il y a une grande indignation au sein de l’administration régionale kurde d’Irak contre l'organisation terroriste PKK.

 

Alors que la tension croissante entre le pouvoir militaire de l’administration régionale kurde d’Irak et l'organisation terroriste PKK dans le nord de l'Irak se transforme de temps en temps en affrontements, elle s'est accrue à la suite des attaques du PKK contre les forces  de Zeravani affiliées aux peshmergas dans la région Amedi de Duhok. 6 peshmergas ont perdu la vie et beaucoup d’autres ont été blessés lors d’un attentat terroriste perpétré dernièrement. Par ailleurs, un autre peshmerga a perdu la vie dans une nouvelle attaque perpétrée dans une autre région. Alors que les lourdes pertes résultant de ces attaques ont suscité une grande indignation dans l'ensemble de l’administration régionale kurde d’Irak, le PKK fait de la propagande selon laquelle elle ne serait pas directement responsable.

 

L'organisation terroriste PKK prétend dans un communiqué avoir mis en garde les peshmergas qui ont tenté d'entrer dans leur zone à Metina, et n’avoir pas lancer d’attaque. Cependant, toutes les indications montrent clairement que le PKK cible les forces peshmergas. De plus, les responsables de l’administration régionale kurde d’Irak notamment le Premier ministre Barzani, ont directement et durement accusé le PKK.

 

En fait, quand on retourne un peu en arrière, on s'aperçoit que cette escalade s’est faite petit à petit. Les opérations croissantes de la Turquie contre le PKK dans le nord de l’Irak, son avancée de manière à repousser le PKK de la frontière, son installation dans des régions telles que Haftanin, Avaşin-Basyan et Metina en établissant une domination de la zone, ainsi que le soutien d'une certaine manière des Peshmergas aux Forces armées turques durant ce processus, ont mis le PKK dans une situation très difficile. En plus d’enregistrer de lourdes pertes, l'organisation terroriste a commencé à être encerclée dans les régions qu'elle contrôlait et a dû perdre ses lignes logistiques. Dans ce contexte, elle cherche à protéger sa présence dans la région en ciblant ouvertement les peshmergas.

 

En fin de compte, l'organisation terroriste qui avait profité du chaos dans la région, contrôlant de facto de nombreuses zones, avait agi sans reconnaître l'autorité de l’administration régionale kurde d’Irak. Plus de 700 villages étaient directement sous le contrôle du PKK. C'était une situation que l’administration régionale kurde d’Irak, notamment les positions du KDP, ne pouvait pas digérer. Cependant, le fort ciblage du PKK par les Forces armées turques dans la région a également fourni une opportunité au KDP et les a finalement amenés à prendre des mesures contre le PKK, quoique avec une faible intensité.

 

On peut prédire que la lutte peshmerga-PKK continuera de s'intensifier dans la période à venir, et que cette situation soutiendra la lutte de la Turquie contre le terrorisme.



SUR LE MEME SUJET