Le Hamas salue la résolution du Conseil des droits de l'homme sur la Palestine

Le Hamas a considéré jeudi le vote du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en faveur de la décision de former une commission internationale d'enquête sur les violations israéliennes comme "un pas dans la bonne direction"

1647696
Le Hamas salue la résolution du Conseil des droits de l'homme sur la Palestine

 

Le mouvement de résistance islamique du "Hamas" a considéré jeudi le vote du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en faveur de la décision de former une commission internationale d'enquête sur les violations israéliennes comme "un pas dans la bonne direction".

Le Conseil a approuvé, jeudi, la création d'une commission chargée d'enquêter sur les violations israéliennes des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés, après que 24 pays ont voté en faveur de la résolution, 9 contre et 14 absentions.

"Cette étape vise à atteindre la vérité, à rendre justice aux Palestiniens et à dénoncer le terrorisme sioniste et les crimes commis par l'occupation contre les civils", a affirmé Raafat Marra, un leader du mouvement, par voie de communiqué parvenu à l'Agence Anadolu.

Il a ajouté que cette décision est une introduction nécessaire pour poursuivre l'Occupation en justice pour ses crimes contre le peuple palestinien.

Plus tôt jeudi, le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés a salué cette décision, tandis que Tel Aviv l'a rejetée, soulignant qu'elle ne coopérerait pas avec la commission susmentionnée.

Les hostilités se sont intensifiées dans les Territoires palestiniens à la suite des attaques « brutales » commises par la police et les colons israéliens, depuis le début du mois béni de Ramadan, le 13 avril, à Jérusalem, en particulier dans la région de «Bab al-Amoud», autour de la mosquée Al-Aqsa, et dans le quartier «Sheikh Jarrah», où Israël tente d’expulser 12 familles palestiniennes de leurs maisons en faveur des colons.

À l'aube du vendredi 21 mai, un cessez-le-feu parrainé par l'Égypte est entré en vigueur entre les factions palestiniennes dans la bande de Gaza et Israël, après l'agression militaire israélienne qui a duré 11 jours sur l’enclave palestinienne, habitée par plus de deux millions de Palestiniens, et assiégée par Tel-Aviv depuis l'été 2006.

L'agression contre les territoires palestiniens depuis le 13 avril a fait 287 morts, dont 69 enfants, 40 femmes, et 17 personnes âgées, en plus de 8900 blessés.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET