Pour la deuxième journée consécutive, les colons font incursion dans la mosquée al-Aqsa

Après une interdiction israélienne qui a duré 3 semaines, selon un responsable du Département des dotations islamiques à Jérusalem

1644775
Pour la deuxième journée consécutive, les colons font  incursion dans la mosquée al-Aqsa
yahudiler mescid-i aksa.jpg
israil filistinli gozalti.jpg

 

Les colons juifs ont renouvelé leurs incursions dans la mosquée al-Aqsa à Jérusalem, ce lundi matin, sous escorte policière israélienne, et ce, pour la deuxième journée consécutive.

Un responsable du Département des dotations islamiques à Jérusalem a déclaré à l'Agence Anadolu que "les colons ont renouvelé leurs incursions depuis ce matin, escortés par la police israélienne".

Le responsable, qui a préféré garder l’anonymat, a ajouté que "jusqu'à présent, 80 colons ont fait incursion dans l’esplanade de la mosquée à travers la porte des Maghrébins, située dans le mur ouest de la mosquée al-Aqsa".

Le responsable a expliqué qu' "aucun affrontement n'a été enregistré sur les places de la mosquée".

Dimanche, la police israélienne a autorisé des extrémistes juifs à faire des incursions à al-Aqsa, après une interdiction de trois semaines.

Les incursions se font en deux groupes répartis entre la matinée et la période de la journée suivant la prière du midi.

La police israélienne a commencé à autoriser les incursions depuis 2003, malgré les condamnations répétées du Département des dotations islamiques de Jérusalem.

Depuis l'aube du vendredi dernier, un cessez-le-feu est entré en vigueur entre les factions palestiniennes et Israël, et ce, après 11 jours consécutifs d'agression israélienne contre Gaza.

L’agression israélienne brutale contre les territoires de l'Autorité palestinienne et des villes arabes dans les territoires de 1948, s’est traduite par des bombardements aériens, terrestres et maritimes contre la Bande de Gaza, et a fait un bilan de 279 morts, dont 69 enfants, 40 femmes et 17 personnes âgées, en plus des 8 900 blessés, dont 90 cas ont été classés comme étant "très graves".

Du côté d’Israël, le bilan des victimes fait état de 13 morts israéliens et de centaines de blessés, à la suite des ripostes des factions palestiniennes à Gaza à l'agression avec des tirs de roquettes contre Israël.

AA



SUR LE MEME SUJET