L'armée de l'air israélienne a détruit une mosquée et 12 bâtiments résidentiels à Gaza

Les avions de combat israéliens ont lancé, dans la matinée du mardi, des dizaines de frappes aériennes sur des bâtiments résidentiels, des terres et des sites dans la bande de Gaza

1641637
L'armée de l'air israélienne a détruit une mosquée et 12 bâtiments résidentiels à Gaza

 

Les avions de combat israéliens ont lancé, dans la matinée du mardi, des dizaines de frappes aériennes sur des bâtiments résidentiels, des terres et des sites dans la bande de Gaza. En conséquence, un certain nombre de civils ont été blessés et de grands dégâts matériels ont été causés.

Le correspondant de l'Agence Anadolu a rapporté que l'armée israélienne a bombardé le bâtiment Kahil, ce matin, dans le quartier d'Al-Rimal, à l'ouest de la ville de Gaza.

La tour de 6 étages est située à proximité d'un groupe d'écoles appartenant à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) et à l'Université islamique.

Le bâtiment en question comprend, au rez-de-chaussée, la mosquée Omar Ibn Al-Khattab, qui a été complètement détruite.

Il contient également un certain nombre de centres éducatifs.

Les avions de combat israéliens ont continué de bombarder des maisons, détruisant une maison dans le quartier d'al-Jeneina à Rafah et une autre dans la ville d'Abasan al-Kabira, à l'est de Khan Younès (sud).

Des avions ont bombardé une aire de repos maritime, située aussi à l'ouest de la ville de Rafah.

Par ailleurs, dans la ville de Gaza, les forces israéliennes ont bombardé 5 maisons, la première dans le quartier d' al-Sabra à Gaza, la deuxième dans le quartier d'al-Zeytoun (sud), la troisième dans le quartier d'al-Karama (nord), la quatrième dans la zone de al-Zarqa (est), et le cinquième dans le quartier d'al-Nasr (ouest).

Au centre de la Bande de Gaza, des avions ont bombardé une maison du camp d'al-Bureij, blessant un citoyen, tandis que deux autres ont été blessés lors d'un raid à côté d'une maison du camp de Nuseirat.

Dans le nord de la Bande de Gaza, les bombardements ont visé deux maisons, la première dans la région de Tel al-Zaatar et l’autre dans la ville de Beit Hanoun, faisant plusieurs blessés.

Le correspondant de l'Agence Anadolu a rapporté que les avions de combat avaient lancé plus de dix raids contre des terres, des fermes avicoles et des sites de résistance, dans les villes d'al-Qarara, Abasan al-Kabira et al-Jadida, Bani Suheila, Maan et al-Manara à Khan Younès (sud) et deux sites à al-Zana et al-Muharrat, à l'est et à l'ouest de Khan Younès, et un raid contre le complexe gouvernemental d'Abu Khadra et un autre dans l'est de Jabalia.

Il a ajouté que les navires de guerre continuaient de bombarder la côte de la Bande de Gaza avec des dizaines d'obus, parallèlement aux tirs d'artillerie dans l'est de la Bande, qui ont provoqué des incendies dans les champs et un incendie dans une maison de la ville d'Abasan al-Kabirah, à l'est de Khan Younès.

Des avions de combat de guerre israéliens ont bombardé, mardi à l'aube, des dizaines de cibles dans les régions de Jabal Al Rayes, Beit Lahiya, Al Tawam, Al Karama et Sheikh Zayed dans le nord de la Bande de Gaza, de manière violente et successive.

Les bombardements ont également touché les zones d'al-Maqousi et d'al-Katibah, au nord et à l'ouest de la ville de Gaza.

Selon des témoins oculaires, les raids israéliens ont ciblé des sites de résistance, des rues et des infrastructures, entrainant de grands dégâts.

La panique s'est propagée au sein de la population civile, en raison des sons forts provoqués par les raids aériens, en plus de plusieurs décès enregistrés dans de nombreuses familles.

Dimanche dernier, à l'aube, 43 Palestiniens ont été tués, dont 10 enfants et 16 femmes, après que des dizaines d'appartements ont été détruits avec leurs résidents dedans, sans préavis, dans la rue al-Wehda, à al-Quartier de Rimal, à l'ouest de la ville de Gaza.

Le bilan des victimes s’est alourdi, mardi, à 213 morts, dont 61 enfants et 36 femmes, en plus de 1442 blessés, selon le ministère palestinien de la Santé.

Par ailleurs, le nombre de victimes de la Cisjordanie, depuis le 7 mai, a atteint 23 martyrs et des centaines de blessés, selon la même source.

Tandis que 10 Israéliens ont été tués et des centaines ont été blessés, lors de tirs de roquettes par des factions palestiniennes de Gaza vers des zones en Israël.

Depuis le 13 avril, les hostilités se sont intensifiées dans les Territoires palestiniens à la suite des attaques "brutales" commises par la police et les colons israéliens, depuis le début du mois saint de Ramadan, le 13 avril, à Jérusalem, en particulier dans la région de "Bab al-Amoud", autour de la mosquée al-Aqsa, et dans le quartier Sheikh Jarrah, où Israël tente d'expulser de leurs maisons 12 familles palestiniennes.

 

AA



SUR LE MEME SUJET