Jérusalem-est occupé : des colons juifs ont attaqué des Palestiniens pendant le repas de rupture du jeûne

Dans le quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem-Est occupé, un affrontement a éclaté à l'heure du repas de rupture du jeûne entre les Palestiniens qui sont forcés à quitter leurs maisons et les colons juifs occupants.

1635791
Jérusalem-est occupé : des colons juifs ont attaqué des Palestiniens pendant le repas de rupture du jeûne

 

Dans le quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem-Est occupé, un affrontement a éclaté à l'heure du repas de rupture du jeûne entre les Palestiniens qui sont forcés à quitter leurs maisons et les colons juifs occupants.

Les Palestiniens, qu'Israël voulait expulser de leurs maisons, avaient dressé une table de repas devant leurs maisons dans le district de Sheikh Jarrah avec des personnes venues les soutenir.

Pendant ce temps, les colons juifs ont commencé à jeter des pierres, des bouteilles en verre et divers objets depuis les toits des maisons sur les tables des Palestiniens pendant le repas.

Il y a eu une querelle entre colons juifs et Palestiniens qui ont répondu à l’agression des colons juifs, et les tables d'iftar ont été dispersées.

Itamar Ben Gvir, député et dirigeant du parti d'extrême droite Force juive (Otzma Yehudit) qui s'est rendu dans le quartier, a également rejoint colons juifs dans les provocations anti-arabes.

Durant l’affrontement, un véhicule appartenant à des colons juifs a été incendié.

Sur ce, deux colons juifs ont ouvert le feu à l’aveuglette avec des fusils à la main.

Dans une déclaration écrite, la police israélienne a noté que 15 personnes avaient été arrêtées lors des incidents.

La branche militaire du Front de libération du peuple palestinien, les Brigades Abu Ali Mustafa, a déclaré par écrit qu’elle est « à bout de patience » concernant les violations commises par les colons juifs et les habitants du district de Sheikh Jarrah en Israël.

« Nous disons à l'ennemi (Israël) qu’il ne doit pas tester notre patience » a averti la brigade.

« Notre patience a commencé à s'épuiser. Tout comme les éléments de la résistance ont soutenu notre peuple devant la porte de Damas, ils sont prêts à soutenir notre peuple à Sheikh Jarrah » peut-on aussi lire dans le communiqué.



SUR LE MEME SUJET