Washington renouvelle ses aides aux Palestiniens et soutient la solution à deux Etats

Les Etats-Unis ont annoncé mardi que l'administration du président Joe Biden, soutient la solution à deux Etats à l'aune d'un accord mutuel dans le but de mettre fin au conflit israélo-palestinien.

1571790
Washington renouvelle ses aides aux Palestiniens et soutient la solution à deux Etats

 

Les Etats-Unis ont annoncé mardi que l'administration du président Joe Biden, soutient la solution à deux Etats à l'aune d'un accord mutuel dans le but de mettre fin au conflit israélo-palestinien.

C'est ce qui ressort des déclarations de Richard Mills, chargé d'Affaires des Etats-Unis aux Nations unies, mardi, au Conseil de sécurité. Il a indiqué que son pays envisage de renouveler son aide financière aux Palestiniens, qui a été gelée par l'ancien président Donald Trump.

Washington travaillerait également sur "la reprise des relations" avec l'Autorité palestinienne, en rouvrant notamment les bureaux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, fermés sous l'ordre du président sortant en 2018.

Le responsable américain a ajouté que l'administration Biden soutient la «solution à deux États à l'aune d'un accord mutuel» en vue de mettre fin au conflit israélo-palestinien.

"On ne peut pas imposer la paix aux Israéliens ou aux Palestiniens. L'engagement diplomatique américain partira du principe que le progrès durable doit être basé sur une consultation active avec les deux parties, et que le succès ultime nécessite également le consentement actif des deux parties", a-t-il expliqué.

Les déclarations de Mills sont la première position officielle de la nouvelle administration sur sa politique à l’égard du conflit israélo-palestinien depuis que Biden a pris ses fonctions le 20 janvier.

Mills a en outre souligné que les États-Unis "exhorteront le gouvernement d'Israël et l'Autorité palestinienne à éviter les mesures unilatérales qui rendent la solution à deux États plus difficile, telles que l'annexion des terres et des colonies, la démolition de maisons, l'incitation à la violence et l'octroi d'indemnités aux personnes emprisonnées pour des actes terroristes. "

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET