Cisjordanie occupée : Israël interdit la cueillette des olives aux Palestiniens

L'administration civile, bras armé de l'occupation israélienne en Cisjordanie, a émis, dimanche, 20 ordres militaires empêchant les Palestiniens d'accéder à leurs oliveraies, selon un responsable palestinien

1507328
Cisjordanie occupée : Israël interdit la cueillette des olives aux Palestiniens

 

L'administration civile, bras armé de l'occupation israélienne en Cisjordanie, a émis, dimanche, 20 ordres militaires empêchant les Palestiniens d'accéder à leurs oliveraies, selon un responsable palestinien.

Walid Assaf, chef de la Commission de résistance contre le mur et la colonisation, de l'Organisation de libération de la Palestine, a déclaré à l'Agence Anadolu : "Malgré les agressions des colons (israéliens) contre les Palestiniens, l'administration civile a émis aujourd'hui 20 nouveaux ordres militaires empêchant les Palestiniens d'accéder à leurs terres".

Il a ajouté : "La décision empêche les Palestiniens et les colons d'accéder à des centaines de donums (un donum équivaut à 1 000 mètres carrés) de champs d'oliviers adjacents aux colonies dans le sud, le centre et le nord de la Cisjordanie, mais ce sont en fait les propriétaires terriens palestiniens qui sont visés.

Les forces d'occupation ont récemment émis des dizaines d'ordres militaires pour interdire l'accès à environ 3 000 dounams, situés à proximité des colonies et du mur de séparation, en limitant l'entrée de leurs propriétaires à des horaires spécifiques, ce que les Palestiniens considèrent comme une restriction de leur droit à accéder à leurs terres.

L'occupation israélienne attribue généralement ces ordres à des "raisons de sécurité".

La saison de la récolte des olives a commencé le 7 octobre dans les territoires palestiniens, et le Premier ministre palestinien, Mohammed Shtayyeh, a participé, dimanche, au coup d'envoi de la saison dans la ville de Birzeit, au nord de Ramallah, en Cisjordanie occupée.

"L'olivier n'est pas seulement pour les agriculteurs, c'est le plus grand dénominateur commun pour nous tous", a déclaré le Premier ministre Shtayyeh, selon un communiqué publié par son cabinet.

Il a ajouté que "cet arbre béni pour nous, s'il donne (ses fruits) année après année, affronte l'occupation chaque jour et chaque année et est planté dans chaque endroit de cette terre pure".

Le ministre palestinien de l'agriculture, Riad Atari, a annoncé, dimanche, que la production d'olives prévue pour cette année est de 15 000 tonnes, contre 40 000 tonnes l'année dernière.

Attari a ajouté, dans une interview à la presse, que les agriculteurs palestiniens sont arrivés aujourd'hui sur leurs terres, qui se trouvent derrière le mur d'annexion et d'apartheid, et ont découvert que les colons avaient détruit et coupé des oliviers et volé leurs récoltes.

Les Palestiniens affirment que le fait qu'Israël prenne officiellement et publiquement pour cible la récolte des olives, aggrave la situation économique dans les territoires palestiniens occupés.

Les Palestiniens sont confrontés à de nombreux défis depuis le début de l'année, dont un plan américain pour un règlement politique inéquitable à leur encontre, et un plan israélien pour annexer environ un tiers de la Cisjordanie, en plus de la normalisation des EAU et du Bahreïn de leurs relations avec Israël.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET