Des archéologues français effectuent des fouilles illégales en Syrie

Des archéologues français s’emparent de restes et œuvres anciennes découvertes dans des fouilles illégales effectuées dans la région de Dey ez-Zor en Syrie, une région occupée par le groupe terroriste YPG/PKK

1455625
Des archéologues français effectuent des fouilles illégales en Syrie

 

Des archéologues français s’emparent de restes et œuvres anciennes découvertes dans des fouilles illégales effectuées dans la région de Dey ez-Zor en Syrie, une région occupée par le groupe terroriste YPG/PKK.

Selon des sources locales, des archéologues français effectuent des fouilles à Gariba-Est, une localité dans le nord-est de Deyr ez-Zor, où se situent le mont Tell Sheikh Hamad et la cité antique Dur Katlimmu.

Les travaux, effectués généralement la nuit par au moins 10 archéologues et experts français, sous la protection des terroristes du YPG/PKK, auraient démarré tout au début de l’année.

Le mois dernier à Paris, 5 suspects avaient été arrêtés pour suspicions de trafic d’œuvres antiques dérobées en Égypte, en Libye, au Yémen et en Syrie.

- La cité antique Dur Katlimmu :

Le site, qui se trouve à environ 70 km de Deyr ez-Zor, date de l’Empire assyrien. La cité a plusieurs fois été endommagée par Daech et le YPG/PKK depuis le début de la guerre civile en Syrie. Des fouilles y avaient été effectuées entre 1978 et 2019 par des archéologues allemands.

- La présence française en Syrie :

L’armée française se maintient dans les régions syriennes occupées par le YPG/PKK, seulement grâce à la protection et les moyens de l’Armée américaine.

Les soldats français, selon des sources locales, seraient positionnés dans 4 secteurs de Deyr ez-Zor, Hasseké et Raqqa.

Environ 200 soldats français se trouveraient dans les zones occupées par l’organisation terroriste YPG/PKK.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET