Mavi Marmara est un "jalon dans l'histoire" de solidarité avec Gaza

"Le crime commis est très clair. Il y a une attaque contre des personnes dans les eaux internationales"

1426723
Mavi Marmara est un "jalon dans l'histoire" de solidarité avec Gaza

Djamal al-Houdari, président du Comité populaire de lutte contre le blocus de la Bande de Gaza, a fait une déclaration samedi, au correspondant de l'Agence Anadolu, à l'occasion du 10e anniversaire de l'assaut mené par des soldats israéliens contre le navire Mavi Marmara.

Indiquant que le navire Mavi Marmara avait marqué un tournant dans l'histoire du blocus appliqué à la Bande de Gaza, ainsi que dans l'inclusion de la communauté internationale au sein du mouvement de solidarité avec le territoire enclavé de la Palestine, Houdari a fait la déclaration suivante :

"Le navire Mavi Marmara qui tentait d'atteindre la Bande de Gaza sous blocus était la première flotte de solidarité à Gaza, en termes de volume et de nombre de militants. Il y avait d'autres navires essayant d'atteindre la Bande de Gaza, mais Mavi Marmara était le plus grand en termes du nombre de militants", a indiqué le président du comité gazaoui.

Soulignant que l'attaque des soldats israéliens contre le navire humanitaire avait choqué les Palestiniens, qui vivaient dans des conditions difficiles, et qui avaient suivi chaque instant de l'attaque en direct, Houdari a exprimé sa conviction que "Bien que le navire ait été empêché d'atteindre la Bande Gaza, et malgré les martyrs des militants, leurs messages humanitaires ont atteint la population de la Bande de Gaza".

Appréciant la solidarité des militants n'ayant pas abandonné leur initiative de soutien ainsi que leur message de fraternité, malgré les attaques des soldats israéliens, Houdari a estimé que "les martyrs turcs se sont sacrifiés pour que d'autres vivent".

"Leur sang et leurs efforts n'ont pas coulé en vain", a souligné Houdari.

Rappelant que la situation humanitaire et économique dans la Bande de Gaza était devenue désastreuse avant cet événement, Houdari a déclaré que le navire Mavi Marmara avait créé un facteur de pression sur Israël pour alléger partiellement le blocus imposé à la Bande de Gaza, constituant ainsi un "jalon historique".

Indiquant que les conditions économiques et sociales dans le territoire enclavé, restent difficiles, et que les Gazaouis ont besoin de plus de solidarité, Houdari a également appelé à des efforts de la communauté internationale pour initier de nouvelles idées et méthodes de solidarité.

"Le crime commis est très clair. Il y a une attaque contre des personnes dans les eaux internationales", a déploré Houdari, demandant à la communauté internationale de ne pas oublier cet assaut, et déclarant que les auteurs de l'attaque devaient être jugés.

Houdari a également souligné la responsabilité de la communauté internationale pour la levée éventuelle du blocus appliqué sur la Bande de Gaza.

Le navire Mavi Marmara transportant de l'aide humanitaire au territoire palestinien mis sous blocus par Israël, avait été assailli par des soldats israéliens dans les eaux internationales de la Méditerranée orientale, le 31 mai 2010. 10 Personnes avaient perdu la vie suite à attaque israélienne, et plus de 50 personnes avaient été blessées.

L'attaque du navire Mavi Marmara avait conduit à des tensions diplomatiques dans les relations entre Israël et la Turquie.

AA



SUR LE MEME SUJET