Israël : une majorité d'Israéliens refusent l’octroi de l'immunité parlementaire à Netanyahu

Selon un sondage publié par le journal "Maariv", le bloc du centre est en tête, mais sans possibilité de former un gouvernement

1343342
Israël : une majorité d'Israéliens refusent l’octroi de l'immunité parlementaire à Netanyahu

Une grande majorité d'Israéliens s'oppose à l'octroi de l'immunité parlementaire au Premier ministre, Benyamin Netanyahu, en vue de son procès pour corruption.

Un sondage d'opinion publié vendredi par le journal "Maariv", a montré que 64% des personnes interrogées s'opposent à l'octroi de l'immunité parlementaire à Netanyahu, contre seulement 36% favorables à l'octroi de cette immunité.

Fin novembre dernier, le procureur général, Avichai Mandelblit, a annoncé sa décision d'inculper Netanyahu de corruption, fraude, et abus de confiance. Mais Netanyahu a demandé l'immunité parlementaire à la Knesset pour éviter de faire face à ces accusations devant un tribunal civil.

Le sondage a également souligné la crise persistante dans la formation du gouvernement, en raison de l'absence d’un bloc capable d'obtenir le soutien de 61 membres de la Knesset.

Des élections générales auront lieu le 2 mars prochain, les troisièmes en moins d'un an, après les élections d'avril et de septembre.

Les résultats (du sondage de Maariv) indiquent que la coalition "Bleu et Blanc" dirigée par Benny Gantz obtiendrait 34 sièges, contre 30 pour le "Likoud", le parti de droite de Netanyahu.

En conclusion, le journal a déclaré que les partis du Centre, avec les partis arabes, obtiendraient 58 sièges, tandis que les partis de droite obtiendraient 54 sièges sur les 120 sièges de la Knesset.

La décision reste entre les mains du parti de droite "Israël Beytenou" dirigé par Avigdor Lieberman, qui obtiendrait 8 sièges, et qui n’a pas encore décidé à quel camp se joindre, même s'il a indiqué au cours des derniers mois qu'il souhaitait un gouvernement d'union nationale comprenant la coalition "Bleu et Blanc" et le "Likoud".

Les résultats indiquent que les partis arabes, représentés par la liste commune, remporteraient 14 sièges, la coalition de centre-gauche "Travaillistes-Meretz" remporterait 10 sièges, la coalition de droite "Yamina" remporterait 9 sièges, le parti de droite "Shas" remporterait 8 sièges, le parti de droite "Israël Beitenu" remporterait 8 sièges et le parti de droite "Yahadut Hatorah" remporterait 7 sièges.

Les sondages publiés vendredi soir par les chaînes de télévision israéliennes ont montré des résultats proches des sondages publiés par "Maariv".AA



SUR LE MEME SUJET