Syrie: Les déplacés syriens de Tel Rifaat manifestent pour libérer leur ville des terroristes du YPG

Des personnes déplacées de Tel Rifaat vers la ville syrienne d'Azaz, située dans la zone d'opération "Bouclier de l'Euphrate", ont demandé dimanche la fin de l'occupation du "PKK / YPG" de leur ville et de sa banlieue.

1300003
Syrie: Les déplacés syriens de Tel Rifaat manifestent pour libérer leur ville des terroristes du YPG

 

Des personnes déplacées de Tel Rifaat vers la ville syrienne d'Azaz, située dans la zone d'opération "Bouclier de l'Euphrate", ont demandé dimanche la fin de l'occupation du "PKK / YPG" de leur ville et de sa banlieue.

Les manifestants de Tel Rifaat et de ses villages environnants ont exigé la fin de l'occupation de leur ville par les terroristes, afin qu'ils puissent rentrer chez eux.

Les manifestants ont brandi des bannières au centre de la ville, sur lesquels ont pouvait lire des slogans tels que : «rendez les territoires occupés par YPG / PKK, et laissez les déplacés rentrer chez eux ", "Source de Paix ne prendra fin qu’une fois Tel Rifaat nettoyée » et d'autres slogans encore.

Les participants à la manifestation ont porté les drapeaux de la révolution syrienne, demandant à l'armée nationale syrienne de libérer Tel Rifaat et d'autres zones occupées par l'organisation terroriste YPG / PKK.

Bashir Ellito, un militant politique de Tel Rifaat, a déclaré à Anadolu que les personnes déplacées de Tel Rifaat vivaient dans des conditions difficiles dans les camps, appelant "la communauté internationale à soutenir la zone de sécurité que la Turquie veut établir".

Et d’ajouter : "Tout le monde a vu comment le Régime syrien s’est vengé des habitants de Daraa. Seul le retour de la Turquie et de l'Armée Nationale syrienne garantira la stabilité et la sécurité dans la région."

En vertu de l'accord de Sotchi du 22 octobre, entre la Turquie et la Russie, les terroristes du YPG / PKK seront chassés de Manbij et de Tel Rifaat, avec leurs armes.

La ville d'Azaz, près de la frontière turque, abrite 250 mille personnes déplacées de Tel Rifaat, occupée par les terroristes depuis 2016.

Avec la participation de l'Armée Nationale syrienne, l'armée turque a lancé, le 9 octobre, l'opération Source de Paix dans la région située à l'est de l'Euphrate, dans le nord-ouest de la Syrie, pour sécuriser la frontière turque et débarrasser la région des terroristes, afin de créer une zone de sécurité pour le retour des réfugiés syriens dans leur pays.

L'armée turque a suspendu l'opération le 17 octobre, après qu'Ankara et Washington se soient entendus sur le retrait des terroristes de la région. Un accord entre la Turquie et la Russie a ensuite été conclu sur la même région le 22 du même mois.

 

AA



SUR LE MEME SUJET