La communauté internationale se félicite du début des travaux du Comité constitutionnel syrien

Dans une déclaration commune, les ministres des Affaires étrangères des six pays ont exprimé leur soutien aux travaux de la Commission et ont félicité le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et son envoyé spécial pour la Syrie, Geir Pedersen

1298610
La communauté internationale se félicite du début des travaux du Comité constitutionnel syrien

Les ministres des Affaires étrangères des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne, de l'Arabie Saoudite, de l'Égypte et de la Jordanie ont salué, vendredi, le lancement des travaux du comité constitutionnel syrien à Genève.

Dans une déclaration commune, les ministres des Affaires étrangères des six pays ont exprimé leur soutien aux travaux de la Commission et ont félicité le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et son envoyé spécial pour la Syrie, Geir Pedersen, pour le lancement de l'initiative.

Et d’ajouter : "C'est une phase positive attendue depuis longtemps et qui nécessite des actions et des promesses fortes pour réussir."

Les ministres ont estimé que cette initiative venait compléter la mise en œuvre des dernières lacunes liées à la résolution 2254 du Conseil de sécurité, notamment en ce qui concerne la participation de tous les Syriens, y compris les femmes, au processus politique.

"Nous soutenons les efforts pour créer un environnement sûr et neutre qui permette à la Syrie d'organiser des élections libres et régulières sous les auspices des Nations Unies", ont-ils souligné.

Les ministres ont rappelé la nécessité de mettre en œuvre un cessez-le-feu immédiat et réel sur tout le territoire syrien, soulignant "qu’il n'y a pas de solution militaire en Syrie car la seule solution possible est politique".

Le comité dirige les travaux d’amendement de la constitution syrienne. C’est un organe de 150 membres avec une représentation égale du gouvernement syrien, de l'opposition et de la société civile.

Ce comité a un comité restreint de rédaction, composé de 45 personnes, 15 de chacun des trois groupes, qui préparera les initiatives constitutionnelles, tandis que le plus grand organe sera responsable de leur adoption.AA



SUR LE MEME SUJET