Contrairement aux Etats-Unis et à la Russie, la priorité de la Turquie est la sécurité des civils

La Turquie attache la plus grande importance à ne cibler que les abris, les cachettes, les positions, les armes, les véhicules et les outils des terroristes en faisant attention à ce que les infrastructures civiles soient épargnées

1288722
Contrairement aux Etats-Unis et à la Russie, la priorité de la Turquie est la sécurité des civils

 

Contrairement aux Etats-Unis et à la Russie, la Turquie met en avant la sécurité des civils, lors des opérations anti-terroristes menées en Syrie.

La Turquie attache la plus grande importance à ne cibler que les abris, les cachettes, les positions, les armes, les véhicules et les outils des terroristes en faisant attention à ce que les infrastructures civiles soient épargnées.

Le ministère de la Défense a déclaré que lors de l'opération "Source de Paix", tout a été mis en œuvre, avec la plus grande rigueur, afin que les civils, les monuments historiques et culturels, les infrastructures publiques ainsi les éléments alliés ne subissent aucun préjudice.

Cette situation a pu être constatée lors du direct diffusé le 14 octobre par l'Agence Anadolu (AA) depuis Tal Abyad.

Les caméras d'Anadolu ont pu relater qu'après 4.5 ans passé sous l'occupation des terroristes, les habitants de cette ville ont repris le cours normal de leur vie dans la sécurité et la sérénité.

Même les aides humanitaires n'ont pas été interrompues lors des opérations à Afrine.

Cette sensibilité des forces armées turques (TSK) a pu être observée à la fin de la dernière opération "Rameaux d'oliviers" menée à Afrine.

En mars 2018, lorsque l'opération a pris fin et que les forces de l'ordre sont rentrées dans la ville, on a pu observer que seuls les points où étaient stationnés les terroristes avaient subis des dégâts.

D'ailleurs, les observateurs de l'ONU et de la Croix Rouge avaient pu confirmer cette attention après avoir constaté que des bâtiments comme les hôpitaux et les mosquées n'avaient aucun impact de balle.

Grâce aux garanties données par la Turquie, la Croix Rouge avait fait parvenir les aides humanitaires à Afrine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET