Mohammed ben Salmane endosse la responsabilité de l’assassinat de Jamal Khashoggi

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a déclaré que l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul avait eu lieu sous sa responsabilité et a endossé toute la responsabilité concernant ce meurtre

1276847
Mohammed ben Salmane endosse la responsabilité de l’assassinat de Jamal Khashoggi

 

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane endosse la responsabilité de l’assassinat de Jamal Khashoggi.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a déclaré que l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul avait eu lieu sous sa responsabilité et a endossé toute la responsabilité concernant ce meurtre.

Les déclarations du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane lors d’une course de véhicule électrique à Riyad en décembre 2018, concernant l’assassinat de Khashoggi ont été diffusées dans la bande annonce du programme du journaliste Martin Smith, producteur de l’émission ‘Frontline’ qui sera diffusée le 1er octobre sur la chaine américaine PBS.

Dans la bande annonce de l’émission, ben Salmane affirme qu’il répond pour la première fois aux questions relatives au meurtre de Khashoggi. Des parties du dialogue entre le journaliste Smith et ben Salmane figurent dans la bande annonce sans qu'on n'entende ou qu'on ne voit le prince héritier saoudien.

Smith interroge ben Salmane concernant son rôle dans l’assassinat de Khashoggi.

« Cet incident s’est produit sous ma responsabilité. J’endosse toute la responsabilité car cela s’est passé sous ma responsabilité », répond Mohammed ben Salmane.

« Comment une chose pareille peut avoir lieu sans que vous en soyez informé ? », lui demande Smith.

« Près de 20 millions de personnes vivent en Arabie saoudite. Il y a 3 millions d’employés dans le secteur public », répond le prince héritier saoudien.

« Alors, est-ce qu’ils peuvent utiliser vos avions », demande Smith.

« Il y a des responsables, des ministres qui suivent mes affaires. Cela est de leur responsabilité. Ils ont la compétence de pouvoir faire cela », affirme Mohammed ben Salmane.

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi avait été assassiné le 2 octobre 2018 au consulat d’Arabie saoudite où il s’était rendu pour des procédures matrimoniales.

Il s’agit d’une affaire qui a suscité l’indignation de l’opinion publique internationale. Après 18 jours de déni et de déclarations contradictoires, Riyad avait reconnu le "meurtre" de Khashoggi au consulat de son pays, des suites d'une "altercation" avec des ressortissants saoudiens.

Le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU (OHCHR) a publié en juin dernier un rapport de 101 pages dans lequel il tient l’Arabie Saoudite "totalement responsable du meurtre par préméditation" de Khashoggi.

Le rapport contient également des "preuves sérieuses" qui nécessitent que des enquêtes soient ouvertes contre des hauts responsables saoudiens, dont le prince-héritier Ben Salmane.



SUR LE MEME SUJET