L’affaire du Palestinien handicapé tué par l’armée israélienne, classée sans suite

L’armée israélienne a décidé de ne pas donner suite à l’affaire du Palestinien handicapé Ibrahim Abu Sureyya, tué en décembre 2017 au cours d’une manifestation dans la Bande de Gaza sous blocus.

1202539
L’affaire du Palestinien handicapé tué par l’armée israélienne, classée sans suite

 

L’armée israélienne a décidé de ne pas donner suite à l’affaire du Palestinien handicapé Ibrahim Abu Sureyya, tué en décembre 2017 au cours d’une manifestation dans la Bande de Gaza sous blocus.

Selon l’armée, il n’y a pas de preuves montrant que les soldats israéliens ont tiré sur Sureyya.

L’armée israélienne a rapporté que concernant l’enquête sur le meurtre de Sureyya, marié et père de trois enfants, les commandants des soldats à la frontière de Gaza ont été entendus et les enregistrements vidéos ont été analysés.

Le rapport prétend que les Palestiniens ont lancé des cocktails Molotov, grenades et projectiles du côté israélien, notant que pour disperser la foule, les soldats israéliens ont eu recours qu’à très peu de balles réelles qui auraient été tirées sur les jambes.  

L’enquête a été classée sans suite pour manque de preuve montrant que Sureyya a été tué par les soldats israéliens.



SUR LE MEME SUJET