Directeur d'al-Aqsa à Anadolu : La police israélienne rouvre les portes de la mosquée

Le directeur de la mosquée d'al-Aqsa, Cheikh Omar al-Kaswani, a déclaré à Anadolu que la police israélienne a ouvert les portes de la mosquée après les avoir fermées pendant plus d'une heure

Directeur d'al-Aqsa à Anadolu : La police israélienne rouvre les portes de la mosquée

Le directeur de la mosquée d'al-Aqsa, Cheikh Omar al-Kaswani, a déclaré à Anadolu que la police israélienne a ouvert les portes de la mosquée après les avoir fermées pendant plus d'une heure, lundi après-midi.

De son côté, le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a indiqué dans un communiqué que "la police a rouvert les portes de la mosquée après avoir arrêté 5 personnes dans ses esplanades".

"Elles ont été arrêtées après avoir tenté d'entrer dans une zone fermée en vertu d'une décision judiciaire", a-t-il ajouté.

Il fait référence à la fermeture de la porte d'al-Rahma.

Plus tôt dans la journée de lundi, Cheikh Omar al-Kaswani a déclaré que la police israélienne a agressé des fidèles et des gardiens ainsi que des employés des Waqfs dans les esplanades de la mosquée après la fermeture de ses portes.

"La situation est très tendue à al-Aqsa et la police israélienne a fermé les portes de la mosquée et a empêché les fidèles à y accéder, même les responsables du Département des Waqfs islamiques", a-t-il ajouté.

Il a souligné que "la police a agressé des fidèles et des employés du Département à Jérusalem et a arrêté certains d'entre eux", notant qu'il ne dispose pas d'informations concernant leur nombre exact.

S'agissant des causes de ces agressions, il a déclaré que les incidents ont eu lieu après que la police israélienne ait fermé par des chaines en acier, dimanche, la Porte d'al-Rahma dans la façade nord de la mosquée Al-Aqsa.

"La police israélienne a agressé et a interpellé des fidèles et des gardiens de la mosquée ainsi que des fonctionnaires des Wakfs", a-t-il noté.

Le Conseil a appelé la police israélienne à lever "immédiatement" les chaines en acier posées sur la porte d'al-Rahma et d'admettre qu'il s'agit bien d'une composante à part entière de la mosquée al-Aqsa". 

Il a également appelé à mettre fin aux violations répétitives de la part de la police israélienne à l'endroit de la mosquée al-Aqsa ainsi qu'à l'endroit des musulmans qui arrivent pour y prier. 

La police israélienne n'a pas donné des explications au sujet de ce pas. 

La police israélienne avait fermé un autre édifice près de l'entrée d'al-Rahma, comprenant une salle et des bibliothèques en 2003 sous prétexte de l'existence d'une organisation terroriste. Cette fermeture est renouvelée chaque année. 

Un tribunal israélien a rendu un verdict en septembre 2017, confirmant la décision de la police de fermer l'édifice.

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET