Cavusoglu: ‘Progrès considérable au sujet de la Commission qui va rédiger la constitution syrienne’

Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a fait savoir que les travaux au sujet de la commission qui va rédiger la constitution syrienne, étaient arrivés à une étape importante.

1109680
Cavusoglu: ‘Progrès considérable au sujet de la Commission qui va rédiger la constitution syrienne’

 

Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a fait savoir que les travaux au sujet de la commission qui va rédiger la constitution syrienne, étaient arrivés à une étape importante.

M. Cavusoglu a animé une conférence de presse à l’issue de la réunion avec ses homologues russe et iranien dont les pays sont les garants du processus d’Astana.

« Nous sommes arrivés à une étape importante au sujet des travaux de la commission constitutionnelle syrienne » a assuré M. Cavusoglu, notant qu’il n’y avait aucun désaccord sur la liste où sont inscrits les noms proposés par le régime et l’opposition.

« Mais il peut y avoir des points de vue différents sur la liste concernant la société civile. A ce sujet, les pays garants travaillent en collaboration avec l’ONU » a-t-il continué.

Le chef de la diplomatie turque a noté qu’excepté les noms, les règles et procédés de la Commission constitutionnelle avaient aussi été discutés, ajoutant que les trois pays garants vont multiplier les efforts pour la création au plus vite possible de la commission.

« Nous prévoyons de tenir la première réunion de cette commission en janvier 2019. En tant que garants du processus d’Astana, nous allons renforcer et maintenir ces efforts. La Turquie va continuer ses contributions en tant qu’acteur important » a poursuivi M. Cavusoglu.

L’émissaire spécial de l’ONU Staffan de Mistura a assuré qu’il y avait encore « un mille à parcourir » au sujet de la création du Comité constitutionnel syrien.  

Il a salué les concertations des parties pour la création du Comité.

« Les trois ministres m’ont présenté une donnée conjointe importante pour le Comité constitutionnel » a-t-il déclaré.

« Je pense qu’il y a encore un mille à parcourir » a-t-il dit en ajoutant que l’objectif est d’établir un comité fiable, équilibré et compréhensif.



SUR LE MEME SUJET