"Le prince héritier Salmane n’était pas au courant de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi"

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Joubeir, a avancé que le prince héritier Salmane n’était pas au courant de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul

1072952
"Le prince héritier Salmane n’était pas au courant de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi"

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Joubeir, a avancé que le prince héritier Salmane n’était pas au courant de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul.

Il a défendu, dans une déclaration faite à la chaîne américaine Fox News, que le prince héritier n’avait pas de responsabilités concernant l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

Le journaliste lui a demandé comment se fait-il que le prince Salmane ne soit pas au courant de l’assassinat alors que les personnes mentionnées dans l’affaire sont de son entourage. Le chef de la diplomatie saoudienne a répondu que ce ne sont pas des proches du prince héritier.

« Le prince héritier a démenti les allégations en question et n’était pas au courant de l’assassinat. Les responsables de haut rang des services de renseignement n’étaient pas non plus au courant. Ces personnes étaient des employés de la sécurité. C’était une opération dépassant leurs responsabilités. Ils ont commis une erreur en tuant Khashoggi au consulat et ont essayé de le cacher » a-t-il déclaré.

Le ministre a été interrogé sur la résistance qu’a pu opposer un journaliste de 60 ans à 15 membres des services de sécurité.

« Je ne pense pas que ces 15 personnes étaient toutes présentes au consulat au moment des faits. Nous examinons le profil de ces individus et comment ils se sont rassemblés » a-t-il répondu.

« C’était une très grave erreur. Nous présentons nos condoléances (à sa famille) et partageons leur souffrance. Si seulement une telle chose avait pu être évitée, une très grande erreur a été commise. Je suis persuadé que les responsables seront punis » a-t-il dit.

Il a avancé que les forces de sécurité saoudienne les avaient induit en erreur en présentant un rapport faisant état de la sortie de Khashoggi du consulat.

« L’enquête a révélé que Khashoggi a été tué au consulat. Nous ne savons pas comment il a été tué ni où se trouve son corps » a-t-il relevé.

L’administration saoudienne avait annoncé que le journaliste Jamal Khashoggi, disparu le 2 octobre après être entré au consulat du Royaume à Istanbul, a été tué à la suite d’une bagarre qui se serait produite dans le consulat.

 



SUR LE MEME SUJET