Flottille de soutien pour Gaza : Les activistes suédois torturés par les soldats israéliens

Les activistes suédois, Charlie Andreasson et Divana Levrini, qui ont été placés en garde à vue il y a 5 jours alors qu’ils tentaient de briser le blocus de Gaza, ont déclaré avoir été torturés dans la cellule où ils ont été enfermés

1025243
Flottille de soutien pour Gaza : Les activistes suédois torturés par les soldats israéliens
Divana Levrini1.jpg
Charlie Andreasson.jpg
Charlie Andreasson.jpg
Divana Levrini1.jpg

Les activistes suédois, Charlie Andreasson et Divana Levrini, qui ont été placés en garde à vue il y a 5 jours alors qu’ils tentaient de briser le blocus de Gaza, ont déclaré avoir été torturés dans la cellule où ils ont été enfermés.

Les activistes suédois Charlie Andreasson et Divana Levrini sont retournés dans leur pays.

Les deux activistes qui sont arrivés après une escale en Allemagne, à l’aéroport Arlanda de Stockholm, capitale de la Suède, ont été accueillis avec des roses par l’activiste suédois juif Dror Feiller.

L’activiste suédois Levrini placée en garde à vue après une intervention d’Israël contre la flottille de la Liberté, a expliqué en larme ce qu’elle a vécu.

Elle a fait savoir qu’ils ont pris le 15 mai le large avec 4 flottilles depuis la Norvège et la Suède, afin de briser le blocus de Gaza.

« Les soldats israéliens venus avec plusieurs boat ont fait une intervention contre notre flottille alors que nous étions sur les eaux internationales. Bien que nous leur avons répété à maintes reprises que nous étions sur les eaux internationales, les soldats israéliens sont montés sur notre flottille et ont réalisé une intervention », a-t-elle confié.

Levrini a souligné que les activistes qui se trouvaient sur la flottille auraient pu mourir.

« Ils ont battu Charlie Andreasson, ils lui ont mis des coups sur la tête, le dos, les bras et sur les pieds. Un autre activiste a saigné du cou. Certains activistes ont sauté de l’étage supérieur à l’étage inférieur. Ils ont eu de la chance de ne pas s’être brisés la nuque. Nous aurions pu mourir là-bas. Des passagers du bateau auraient pu mourir. Nous avons subi des tortures dans notre cellule », a-t-elle affirmé.

Elle a déclaré qu’ils avaient été torturés durant 4 jours dans leur cellule.

« Ils ne nous ont pas autorisé à dormir dans notre cellule. Un gardien est venu toutes les heures et nous a forcés à nous lever. Ensuite, ils ont frappé à notre porte et nous ont infligé une torture psychologique. Actuellement ma psychologie est totalement chamboulée. Ils ne m’ont pas autorisé à prendre mes médicaments. Ils m’avaient frappé sur la tête au moment où ils essayaient de prendre le contrôle de notre flottille. Ils ont menacé de mort notre capitaine ». a-t-elle ajouté.

Andreasson, un autre activiste suédois qui se trouvait dans la flottille et qui a été mis en détention par les soldats durant 4 jours, a déclaré que les soldats israéliens lui avaient volé ses affaires.

Il a dit avoir été menacé de mort par les soldats israéliens.

« Les soldats israéliens m’ont volé ma carte de crédit, mon téléphone et bien d’autres de mes affaires. Ils nous ont demandé de ramasser nos affaires après leur intervention contre la flottille. Nous avons dit aux soldats israéliens que plusieurs de nos affaires avaient été volées. Et eux, nous ont mis les menottes et nous ont jeté en cellule », a-t-il ajouté.

Il a fait savoir qu’ils ont été victimes de torture même si ce n’est pas autant que les Palestiniens.

« Ils sont intervenus contre nous avec des pistolets électriques. Aucun de nous n’est mort, mais nous avons été victimes d’une intervention très musclée.

Andreasson a indiqué qu’il se sentait très serein d’avoir réalisé son acte.

« Même si les aides humanitaires que nous avons emmenées ne sont pas parvenues aux Palestiniens, nous avons fait entendre leur voix. Nous allons lancer une poursuite judiciaire contre cet incident. Nous allons continuer de soutenir les Palestiniens à la suite des procédures judiciaires » a assuré Andreasson.

De son côté, Feiler, activiste suédois juif, a souligné qu’ils allaient continuer leurs démarches pour briser le blocus appliqué contre Gaza par Israël.



SUR LE MEME SUJET