Camp de Zaatari: Suspension des salaires des enseignants pour manque de financement (UNICEF)

Plus de 500 enseignants sont affectés dans 32 écoles dans le camp de Zaatari, selon le bureau de l'information de l'UNICEF en Jordanie

1019423
Camp de Zaatari: Suspension des salaires des enseignants pour manque de financement (UNICEF)

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a déclaré que les salaires des enseignants syriens travaillant dans le camp de réfugiés de Zaatari, situé dans le nord de la Jordanie, seront suspendus durant l'année scolaire prochaine pour manque de financement. C'est ce qu'a indiqué le bureau de l'information de l'organisation à Amman au correspondant d'Anadolu.

Les assistants d'enseignement travaillant dans le camp de Zaatari ont été informés de la suspension de leurs salaires pour l'année scolaire prochaine et ce en raison de l'indisponibilité de fonds, a ajouté le bureau de l'information de l'UNICEF à Amman.

Le déficit de financement de l'UNICEF est actuellement à 43%, "mais l'organisation continuera à chercher des fonds afin de fournir des services de qualité aux enfants et aux femmes réfugiés dans le camp".

Au total, "509 enseignants travaillent dans les 32 écoles du camp de Zaatari", selon la même source.

Exprimant leur étonnement, des enseignants du camp de Zaatari ont confirmé à Anadolu que l'organisation les a informés de sa décision lors d'une réunion organisée mardi.

Le camp de Zaatari est le plus grand camp de réfugiés pour les Syriens en Jordanie. Il compte quelque 80 000 réfugiés.

La Jordanie et son voisin du nord, la Syrie, partagent des frontières de 375 km de long. Le Royaume accueille, de ce fait, près de 1,3 million de Syriens dont la moitié a le statut de réfugié.

 

AA



SUR LE MEME SUJET