Liberman : Vers l'ouverture du poste-frontière de Karam Abu Salem, mardi

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, a annoncé, dimanche, que les autorités israéliennes rouvriront, mardi prochain, le poste-frontière de Karam Abu Salem entre Israël et Gaza à condition qu'il y ait un retour au calme total

1017101
Liberman : Vers l'ouverture du poste-frontière de Karam Abu Salem, mardi

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, a annoncé, dimanche, que les autorités israéliennes rouvriront, mardi prochain, le poste-frontière de Karam Abu Salem entre Israël et Gaza (fermé depuis le 9 juillet) à condition qu'il y ait un retour au calme total. 

"Si le calme constaté depuis samedi se poursuit jusqu'à lundi, nous allons autoriser la réouverture et la reprise normal des activités du poste-frontière Karam Abu Salem. Nous allons également refixer les zones de pêche selon un périmètre égal à l'origine", a déclaré Liberman dans un communiqué dont une copie est parvenue à Anadolu. 

"La clé de tout cela c'est le calme : pas de ballons incendiaires, pas d'affrontements près de la barrière frontalière, pas de missiles et pas de tirs", a-t-il ajouté. 

Le 9 juillet, Israël a annoncé la fermeture du poste-frontière de Karam Abu Salem; un passage par lequel transitent toutes les marchandises à destination de Gaza et ce en réaction aux attaques aux ballons incendiaires lancés par des manifestants palestiniens et d'autres incidents survenus le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. 

Le 16 juillet, Israël a renforcé les restrictions imposées à l'enclave palestinienne en empêchant l'acheminement du carburant vers Gaza et en réduisant le périmètre des zones de pêche de six à trois miles. 

Depuis, le poste-frontière n'est ouvert qu'en cas d'urgences pour l'acheminement de la nourriture et des médicaments. 

Les autorités israéliennes affirment que les ballons incendiaires ont été à l'origine de centaines d'incendies depuis avril. 

L'annonce de liberman intervient suite au cessez-le-feu conclu après les affrontements qui ont éclaté, vendredi, entre des Gazaouis et les forces israéliennes. 

La bande de Gaza est en situation de précarité en raison du blocus qui lui imposé par Israël depuis déjà dix ans suite à la victoire du mouvement du Hamas aux élections de 2006.

 

AA



SUR LE MEME SUJET