Syrie: échec du quatrième cycle de négociations entre l'opposition et la Russie

L'opposition syrienne a annoncé mercredi l'échec du quatrième cycle de négociations avec la Russie dans la province de Daraa, dans le sud-ouest de la Syrie

1006062
Syrie: échec du quatrième cycle de négociations entre l'opposition et la Russie

L'opposition syrienne a annoncé mercredi l'échec du quatrième cycle de négociations avec la Russie dans la province de Daraa, dans le sud-ouest de la Syrie.

Selon le correspondant d’Anadolu à Daraa, la Russie a rejeté la plupart des propositions faites par l'opposition pour parvenir à un cessez-le feu. Les factions de l’opposition ont perçu ce refus comme "une tentative de la part de Moscou pour les obliger à se rendre".

Après la fin des négociations, la Russie a menacé de bombarder les zones contrôlées par opposition avec des dizaines d'avions si les factions de l'opposition n'acceptaient pas ses demandes.

Plus tôt dans la journée, l'opposition syrienne a proposé d'arrêter les hostilités dans le sud de la Syrie en échange de la reprise des activités des institutions civiles de l'État dans les zones sous son contrôle.

Pour la mise en œuvre de cette proposition, l'opposition a exigé que les officiers russes s’engagent à faire en sorte que les forces du Régime n'accèdent pas à son territoire.

Les propositions de l'opposition incluaient une "administration civile" du passage frontalier de Nasib, en coopération avec les officiers russes qui auraient pour mission de protéger ce passage à la frontière syro-jordanienne.

Au cours des derniers jours, les deux parties ont tenu trois autres rounds de négociations sans réaliser de progrès. 

Le 20 juin, le Régime syrien, en coopération avec ses alliés et les milices chiites qui lui sont fidèles, a lancé des attaques aériennes et terrestres intensives contre la province de Daraa que contrôle l’opposition.

Plusieurs régions du sud-ouest de la Syrie, dont Daraa, Quneitra et Soueïda, ont été décrétées "zones de désescalade" en juillet 2017, selon l'accord conclu, alors, entre la Russie, les Etats-Unis et la Jordanie. 

AA



SUR LE MEME SUJET