Des familles syriennes kurdes soutiennent l’opération «Rameau d'olivier»

Anadolu a interviewé Eslem Heshri (28 ans) qui, par peur de Daech et du PYD/PKK, a été contrainte elle, son mari et ses trois enfants ainsi que cinq autres familles, de fuir Ain el-Arab pour aller en Turquie il y a de cela quatre ans.

942051
Des familles syriennes kurdes soutiennent l’opération «Rameau d'olivier»

Des familles kurdes qui se sont réfugiés en Turquie pour échapper à l'injustice des deux organisations terroristes : Daech et le PUD/PKK à Ain El Arab en Syrie, ont exprimé leur soutien à l'armée turque dans le cadre de l’opération du «Rameau d'olivier» qui vise les terroristes dans la région d'Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie. 

Anadolu a interviewé Eslem Heshri (28 ans) qui, par peur de Daech et du PYD/PKK, a été contrainte elle, son mari et ses trois enfants ainsi que cinq autres familles, de fuir Ain el-Arab pour aller en Turquie il y a de cela quatre ans. 

Heshri a dit à Anadolu que les éléments du PYD/PKK sont venus chez eux et leur ont dit que Daech était sur le point d'envahir la région et qu'ils devaient s'échapper pour sauver leurs vies. 

Après avoir fui en Turquie, ils ont appris que ces éléments ne voulaient que les effrayer avec Daech afin de s’emparer de leurs maisons. 

Heshri, qui vit avec sa famille et ses proches dans l'Etat du sud-est de Tchernak, a exprimé ses remerciements et sa gratitude à la Turquie qui l'a soutenue matériellement et moralement et prie pour soutenir l'armée turque. 

Elle a ajouté : «Nous croyons qu'une paix durable en Syrie sera réalisée après cette opération turque, nous espérons plus que quiconque nous débarrasser du «PYD/PKK», faire la paix et retourner chez-nous, que Dieu aide l'armée turque car seule la Turquie nous a aidés». 

A son tour, Maryam Usa, 64 ans, réfugiée en Turquie et venant d'Ain Al Arab avec ses six fils, a déclaré à Anadolu qu’ils ont fui l’oppression de Daech et du PYD/PKK, qui voulaient incorporer toutes les personnes ayant moins de cinquante ans, et quand ils se sont réfugiés à Sirnak, le PKK a commencé à lancer des attaques dans cette région ce qui provoqué la destruction de de leur maison. 

Lancée le 21 janvier dernier, l’opération « Rameau d’olivier » a permis de libérer la zone de Afrin au terme de plusieurs semaines de combat menés par l’armée turque et les combattants de l’Armée Syrienne Libre (ASL), et des milliers de terroristes ont été neutralisés. . 

Ainsi, cette zone est quasiment libérée de l’emprise des terroristes. 

Cette opération s’est déroulée dans le respect des droits de la Turquie et du droit de légitime défense mentionné dans l'article 51 de la Charte des Nations Unies, tout en respectant l'intégrité territoriale de la Syrie. AA



SUR LE MEME SUJET