La Russie, premier pays à s’exprimer concernant l’opération Rameau d’Olivier

La Russie a été le premier pays à s’exprimer concernant l’opération Rameau d’Olivier lancée par les forces armées turques contre l’organisation terroriste PKK/PYD nichée dans la région d’Afrine

893443
La Russie, premier pays à s’exprimer concernant l’opération Rameau d’Olivier

La Russie a été le premier pays à s’exprimer concernant l’opération Rameau d’Olivier lancée par les forces armées turques contre l’organisation terroriste PKK/PYD nichée dans la région d’Afrine.

"Les USA ont lancé des démarches provocantes en livrant des armes sophistiquées aux groupes armés en Syrie" a déclaré le ministère russe de la Défense.

« Les comportements irresponsables des Etats-Unis menacent le processus de solution en Syrie » a déclaré le ministère russe de la Défense rappelant que la Turquie a lancé l’opération d’Afrine en raison de la livraison d’armes du Pentagone aux groupes armés pro-USA en Syrie.

Le Pentagone a également fait une déclaration.

Le Pentagone a fait savoir qu’ils comprenaient les inquiétudes sécuritaires de la Turquie concernant le PKK.

La déclaration note qu’ils se focalisaient sur le nettoyage de l’organisation terroriste Daesh.

Le Pentagone a précisé que l’opération d’Afrine n’était pas effectuée sous l’égide de la coalition internationale.

Le centre de commandement militaire américain chargé des opérations en Afrique et au Moyen Orient (CENTCOM) a fait une déclaration concernant l’opération d’Afrine.

Affirmant qu’ils avaient été informés au sujet de l’opération, le commandant des forces centrales Joseph Votel a indiqué qu’Afrine n’était pas leur terrain d’opération.

D’autre part, Le chef d’état-major russe Valeri Gerasimov a réalisé un entretien téléphonique avec son homologue américain Joseph Dunford, au sujet des derniers développement dans la région.

La déclaration faite par le Pentagone note que l’entretien téléphonique entre Dunford et Gerasimov s’est focalisé sur ‘le positionnement et la situation en Syrie ainsi que sur les intérêts communs'.

La déclaration fait savoir que les deux pays sont parvenus à une identité de vues sur l’importance d’être en communication permanente afin de prévenir tous mauvais calculs.

Les parties se sont mis d’accord en vue de garder le contenu de l’entretien ‘secret’, souligne la déclaration.

Par ailleurs, les soldats russes positionnés à Afrine ont été transférés dans la région de Tall Rifaat.



SUR LE MEME SUJET