«Les civils tués dans des raids américains en Irak, 31 fois plus que dans les chiffres du Pentagone»

Selon le New York Times, les pertes civiles dans les frappes américaines en Irak contre des cibles de DAESH, sont 31 fois plus élevées que dans les données du Pentagone

849799
«Les civils tués dans des raids américains en Irak, 31 fois plus que dans les chiffres du Pentagone»

Une frappe sur cinq de la coalition anti-DAESH conduite par les Etats-Unis en Irak, s’est soldée par des pertes dans le rang des civils.

Selon le New York Times, les pertes civiles dans les frappes américaines en Irak contre des cibles de DAESH, sont 31 fois plus élevées que dans les données du Pentagone.

Les journalistes du quotidien ont visité 150 terrains visés par des bombardements aériens entre avril 2016 et juin 2017 dans le nord de l’Irak et ils ont rencontré les familles de victimes.

Les inspections dans les lieux nettoyés de la présence de DAESH ont montré que les pertes civiles sont inscrites comme des cibles ennemies dans les rapports des forces de la coalition.

Certaines victimes civiles sont accusées d’être des sympathisants de DAESH.

Plus de 2.800 civils auraient été tués dans 14 mille frappes de la coalition anti-DAESH conduite par les Etats-Unis en Irak, depuis août 2014.

L’administration américaine avait fait état de la mort de seulement 89 civils.

Selon le journal, il n’y a aucune cible de DAESH dans la grande partie des zones visées par des frappes aériennes qui se sont soldées par des pertes civiles.

Selon l’organisation indépendante d’observation Airwar, plus de 3 mille civils sont morts dans des frappes aériennes en Irak depuis août 2014.

Selon l’administration américaine, les opérations aériennes avaient donné la mort à 466 morts.

L’organisation rapporte que depuis août 2014, 5.961 civils ont été tués en Syrie et en Irak au cours de 28.353 frappes menées par la coalition, conduite par les Etats-Unis.



SUR LE MEME SUJET