Opposition syrienne: Pas d’avancée à Genève 5

"Les négociations n’ont jusqu’ici pas enregistré de progrès, nous espérons cependant qu’elles n’échoueront pas", affirme le chef de la délégation de l’opposition syrienne

703586
Opposition syrienne: Pas d’avancée à Genève 5

Les négociations de Genève 5 ne sont pas parvenus à enregistrer de progression, affirme l’opposition syrienne, soulignant que la position de Washington à l’égard de Bachar al-Assad n’a pas non plus radicalement évolué.

C’est ce qu’a déclaré le chef de la délégation de l’opposition syrienne, Nasr al-Hariri, vendredi, à Genève, lors d’une conférence de presse conjointe avec l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura, au terme des pourparlers.

« Les négociations n’ont jusqu’ici pas enregistré de progrès, nous espérons cependant qu’elles n’échoueront pas », a-t-il ajouté.

Al-Hariri a relevé, à cet égard : « le régime a fait échouer les négociations précédentes, et cherche à faire échouer ces pourparlers. Il est responsable de l'échec des négociations de l'année en cours, mais nous [l’opposition syrienne] sommes attachés à ne pas les laisser vouées à l’échec».

Interrogé sur le changement de la position américaine sur le sort de Bachar al-Assad, il a répondu: «Nous avons pris connaissance de la position des États-Unis lors de nos contacts avec Washington. Il n’y a pas de changement radical par rapport à al-Assad. L'administration américaine se focalise actuellement sur la lutte contre le terrorisme, et compte limiter le rôle de l'Iran ».

«Le régime refuse jusqu'ici de débattre de quoi que ce soit, et se contente de tenir un discours vide de sens sur le terrorisme, alors qu'il est le premier à avoir apporté ce fléau dans la région », a-t-il affirmé.

En outre, Nasr al-Hariri a souligné que le régime syrien « poursuit ses bombardements, et continue d’assiéger et d’affamer ses citoyens ».

AA



SUR LE MEME SUJET