Morts de civils à Mossoul : les chasseurs français pas impliqués (armée)

"Le 17 mars, les avions français ont effectué des frappes sur Mossoul, non pas dans le secteur en cause mais à proximité"

702621
Morts de civils à Mossoul : les chasseurs français pas impliqués (armée)

Des avions de chasse français ont effectué des frappes sur la ville irakienne de Mossoul le 17 mars mais pas dans le secteur où de nombreux civils ont été tués, a déclaré jeudi le porte-parole de l'état-major français.

"Le 17 mars, les avions français ont effectué des frappes sur Mossoul, non pas dans le secteur en cause mais à proximité", a indiqué le colonel Patrik Steiger au point de presse hebdomadaire de la Défense.

Ce jour-là, "il y a eu une succession de frappes" de la coalition conduite par les Etats-Unis sur la ville, a-t-il ajouté, en notant que la puissance des bombes avait été ajustée afin de "limiter le plus possible le risque pour la population civile".

Selon le gouverneur de la région de Mossoul, Nawfal Hammadi, plus de 130 civils ont été tués lors des frappes aériennes, survenues dans le quartier al-Jadida à Mossoul.

Le commandement américain a reconnu mardi que la coalition avait "probablement joué un rôle" dans la mort des civils.(AFP)



SUR LE MEME SUJET