ONU: le bombardement aérien d’Alep-Est par les forces russes et syriennes est un «crime de guerre»

Le « Conseil de sécurité de l’ONU ne fait rien » contre les crimes de guerre en Syrie, a, en outre, déploré un membre du Groupe d’experts onusiens

683420
ONU: le bombardement aérien d’Alep-Est par les forces russes et syriennes est un «crime de guerre»

Le bombardement aérien d’Alep-Est par les forces russes et syriennes était un « crime de guerre », a jugé, mercredi, un Groupe d'experts sur la Syrie des Nations Unies.

« Entre juillet et décembre 2016, les forces russes et syriennes ont mené quotidiennement des frappes aériennes, fauchant des centaines de vies et réduisant des hôpitaux, des écoles et des marchés en tas de gravats. Les forces syriennes ont également utilisé des bombes au chlore dans des zones résidentielles, résultant en la mort de centaine de civils », indique le rapport basé sur 291 témoignages recueillis par une Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, qui s’est penchée sur les récents événements à Alep.

La campagne aérienne contre Alep a délibérément ciblé des hôpitaux et des convois humanitaires, ce qui constitue un crime de guerre, affirme le rapport de la commission.

« Tout au long de 2016, les forces aériennes syriennes ont lancé des frappes aériennes en utilisant des bombes au chlore sur l’est d’Alep » signale le rapport, ajoutant que l’utilisation de munitions à fragmentation, larguées à partir d'aéronefs, a augmenté durant la période examinée.

Le « Conseil de sécurité de l’ONU ne fait rien » contre les crimes de guerre en Syrie, a, en outre, déploré un membre du Groupe d’experts onusiens, Carla del Ponte, durant une conférence de presse sur le rapport, à Genève.

AA



SUR LE MEME SUJET