Syrie: les violations du cessez-le-feu par le régime se multiplient avant Genève-4

Les 5 derniers jours, les forces du régime syrien et les combattants terroristes étrangers qui le soutiennent ont mené de nombreuses attaques dans lesquelles 39 civils ont perdu la vie et 170 autres ont été blessés

677961
Syrie: les violations du cessez-le-feu par le régime se multiplient avant Genève-4

Les violations du cessez-le-feu en Syrie par le régime de Bachar al-Assad se sont multipliées ces derniers jours, alors que le 4e round des pourparlers de Genève va bientôt commencer.

Lors des 5 derniers jours, les forces du régime syrien et les combattants terroristes étrangers qui le soutiennent ont réalisé de nombreuses attaques dans lesquelles 39 civils ont perdu la vie et 170 autres ont été blessés.

Ces données ont été recueillies auprès des équipes de la protection civile par le correspondant de l’Agence Anadolu en Syrie.

Le 18 février, les forces du régime ont attaqué une foule qui se rendait à un enterrement dans le district de Haresta à l’Est de Damas.

Les fusées appelées « éléphants » ont tué 17 civils et blessés 54 autres.

Deux jours plus tard, le 19 février, c’est la localité de Kaboun, toujours à l’Est de Damas, qui a été frappée par le régime. Quelques 97 personnes ont été blessées dans l’attaque.

Le même jour, un avion de l’aviation syrienne a bombardé une petite localité du sud du pays dans la région de Dera. Six civils ont été tués et six autres ont été blessés.

Le lendemain, le 20 février, ce sont les localités de Douma et de Berze à l’Est de Damas qui ont été bombardées par les avions de chasse du régime d’al-Assad. Neuf civils sont morts et de nombreux autres ont été blessés.

Mardi 21 février, c’est un quartier d’Idleb qui a été cette fois-ci ciblé par les chasseurs syriens. Sept civils y sont morts alors que 12 autres ont été blessés.

Un cessez-le-feu généralisé est entré en vigueur en Syrie le 30 décembre après des négociations menées sous l'égide de la Turquie et la Russie, deux pays garants du respect de l’accord.

Lors de la réunion sur la Syrie à Astana les 23 et 24 janvier, la Turquie, la Russie et l’Iran se sont mis d’accord pour créer un mécanisme commun qui sera chargé de faire respecter le cessez-le-feu.

AA



SUR LE MEME SUJET