Syrie: attentats à la bombe d'une part, raid aérien russe de l'autre

Une série d'attaques fait plus d'une dizaine de morts tandis que les avions russes bombardent le seul hôpital de Serakib (Idlib)

565364
Syrie: attentats à la bombe d'une part, raid aérien russe de l'autre

Treize personnes ont été tuées dans deux explosions, lundi matin, dans les villes syriennes de Homs (centre) et de Tartous (ouest), toutes les deux sous le contrôle du régime, selon l’agence de presse Sana.

L’agence de presse du régime syrien a affirmé que 11 personnes ont été tuées et 45 autres blessées dans l’explosion d’une voiture piégée près du pont Arzouna, dans la ville de Tartous.

La même source a fait état de 2 morts et de 7 blessés dans une explosion similaire, près d’un barrage sécuritaire, dans le quartier de Bab Tadmur, de la ville de Homs.

L’agence de presse du régime n’a pas fourni de détails supplémentaires sur les deux incidents.

Aucune partie n’a revendiqué ces opérations jusqu’à 07:30 GMT

En contrepartie, un avion de combat russe a bombardé un hôpital dans la sous-préfecture Serakib d’Idlib.

Un responsable des secours civils de la région, Hazim Sileybi, a affirmé à l’Agence Anadolu que les forces aériennes russes ont mené deux raids contre l’hôpital Shifa, situé dans une région contrôlée par les opposants.

Une personne a été blessée lors de l’attaque.

« C’était le seul hôpital de la région et les Russes l’ont bombardé. Il a été fortement endommagé et n’est plus utilisable » a déploré Sileybi.

La Russie bombarde écoles, hôpitaux et bazars dans les régions contrôlées par les opposants à Idlib, Alep et Hama. (avec AA)



SUR LE MEME SUJET