Violences à Bagdad et à al-Anbar: six morts

Parmi les morts figurent trois femmes tuées dans un bombardement de Daesh sur la ville de Hit dans la province d’al-Anbar

564591
Violences à Bagdad et à al-Anbar: six morts

Six personnes, dont trois femmes, ont été tuées, samedi matin, dans des actes de violence commis dans la capitale irakienne Bagdad et dans la province d’al-Anbar (ouest). 

Mouanned Zabbar, chef du district de Hit dans la province d’al-Anbar a déclaré, samedi, à Anadolu que « trois femmes ont été tués et deux hommes ont été blessés dans un bombardement de Daesh sur la ville de Hit, district de l’ouest de la province ». 

«L’organisation terroriste Daesh a bombardé le centre du district de Hit, situé à 70 kilomètres de la ville de Ramadi, par des obus artisanaux appelés Jahannam (Enfer en arabe), largués sur plusieurs zones de la ville », a-t-il poursuivi. 

«Aux côtés des personnes tuées et blessés, plusieurs maisons du district ont été endommagées de manière substantielle », a précisé la même source. 

Dans la capitale Bagdad, une bombe a explosé près d’un complexe médical dans la zone d’al-Zaafraniya située dans l’Est de la ville, faisant deux morts et neuf blessés, selon un capitaine de police. 

Le capitaine Hassan Naoufel a déclaré à Anadolu que la police a découvert le corps d’une femme à l’intérieur de son domicile dans le quartier d’al-Askari dans le Sud de la ville d’al-Diwaniyah, chef-lieu de la province éponyme. 

Aucune partie n’a encore revendiqué ces attaques qui sont généralement attribuées par les autorités irakiennes à l’organisation terroriste Daesh.

 

AA



SUR LE MEME SUJET