Syrie: les attentats lancés hier par DAESH ont fait 148 morts et 200 blessés

Les attaques lancées hier en Syrie par l’organisation terroriste DAESH contre des villes contrôlées par Assad, ont fait 148 morts

496655
Syrie: les attentats lancés hier par DAESH ont fait 148 morts et 200 blessés

Les attaques lancées hier en Syrie par l’organisation terroriste DAESH contre des villes contrôlées par Assad, ont fait 148 morts.

Les attaques à Jabala ont fait 100 morts et celles à Tartous, 48 morts et 200 personnes ont été blessées au total.

Selon des sources de l’opposition, DAESH a utilisé 2 véhicules piégés et 5 kamikazes dans ses attaques visant les Nosaïris.

Les attaques ont été condamnées par le secrétaire général de l’ONU, la France et les Etats-Unis.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry et son homologue russe Serguei Lavrov ont eu un entretien téléphonique.

Kerry a demandé à Lavrov de faire pression sur Assad pour qu’il abandonne le pouvoir, défendant que cela contribuerait à la lutte contre DAESH.

Washington n’a pas confirmé les discussions sur la proposition de Moscou de « mener des frappes aériennes conjointes contre DAESH ».

Dans un communiqué, le porte-parole du département d’Etat américain Mark Toner a déclaré condamner les attaques survenues sur des villes côtières contrôlées par le régime à l’ouest de la Syrie.

Appelant le régime Assad à mettre fin aux violences, Toner a noté que ces attaques étaient incompatibles avec l’accord sur la cessation des conflits.

« M. Kerry a eu ce matin un entretien téléphonique le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov et discuté de cet sujet. Il a demandé de faire pression pour que les attaques des forces du régime à Damas et Alep contre des civils, prennent fin » a-t-il écrit.

Le porte-parole M. Toner a précisé qu’il n’y avait aucun accord entre la Russie et les Etats-Unis sur l’organisation de frappes aériennes conjointes, ajoutant que Washington ne pensait pas organiser une telle opération.

Le ministère russe des Affaires étrangères a défendu de son côté que la question des opérations conjointes contre DAESH avait été discutée durant l’entretien Kerry-Lavrov.



SUR LE MEME SUJET