« La Russie a trahi l’Iran en Syrie » (ex-ambassadeur iranien)

L'ex-ambassadeur iranien à l'Office de l'ONU à Genève, Ali Hurrem a fait savoir que « la Russie avait trahi l'Iran partout où elle l'a souhaité en Syrie »

460030
« La Russie a trahi l’Iran en Syrie » (ex-ambassadeur iranien)

L'ex-ambassadeur iranien à l'Office de l'ONU à Genève, Ali Hurrem a fait savoir que « la Russie avait trahi l'Iran partout où elle l'a souhaité en Syrie ».

Accordant des explications au site d'information « Asriran » proche du président Hassan Rohani, Ali Hurrem a déclaré : « La Russie a soutenu un certain temps l'Iran et Béchar Assad en Irak et en Syrie. La Russie qui a ensuite fait un cessez-le-feu et retiré ses forces de la région, a affaibli le rôle en croissance de l'Iran dans la région. L'Arabie saoudite et la Turquie ont été très satisfaits de cette situation » a-t-il affirmé.

Hurrem a défendu que l'Iran « souhaitait la préservation de l'intégrité territoriale syrienne », indiquant que la démarche de la Russie (le retrait) et les initiatives des autres pays ont voué la stratégie de l'Iran à l'échec. « Nous pouvons dire qu'elles sont (la Turquie et l'Arabie saoudite) les gagnantes du jeu en Syrie.

« La Russie et les Chinois qui sont à ses côtés, essaient à chaque occasion d'établir des liens avec les Etats-Unis. Pendant que tous les pays essaient de tisser des liens, certains demandent en Iran au gouvernement (Rohani) la raison pour laquelle il essaie d'établir des liens avec l'Europe » a dit Hurrem.

« Nous avons vu que la Russie a trahi l'Iran partout où elle l'a souhaité en Syrie. Si l'Iran possède des liens avec tous les pays puissants du monde, ni la Chine, ni la Russie ni l'Europe ne peut la trahir. Tout ce que la Russie souhaite obtenir en Syrie, c'est d'améliorer ses relations avec les Etats-Unis et de résoudre les problèmes qu'elle connait en Ukraine. La Russie a des échanges avec les Etats-Unis même aujourd'hui » a-t-il poursuivi.

Sabah



SUR LE MEME SUJET