Nucléaire iranien: les parties réunies à nouveau en Suisse

Les dernières informations obtenues de Lausanne rapportent des avancées…

268608
Nucléaire iranien: les parties réunies à nouveau en Suisse

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre iranien des Affaires étrangères Jawad Zarif se sont retrouvés à Lausanne en Suisse en raison de la date butoir fixée pour un accord-cadre sur le programme nucléaire de l'Iran.

Les dernières informations obtenues rapportent des avancées…

Le président de l’Agence iranienne de l’énergie atomique Ali Ekber Salehi a déclaré qu’une entente est assurée à 90% sur les sujets techniques.

Les yeux sont maintenant tournés vers les entretiens qui auront lieu prochainement et auxquels participeront l’Angleterre, la Russie, la Chine, la France et l’Allemagne.

Pendant les entretiens, la délégation iranienne s'est plainte de la lettre envoyée la semaine dernière en Iran par 47 sénateurs du Congrès américain.

Dans la lettre, les sénateurs républicains annonçaient que même si un accord était conclu avec l'Iran, cela risquait de ne pas être mis en vigueur.

A la suite des entretiens à Lausanne, le ministre iranien des Affaires étrangères s'est retrouvé à Bruxelles avec ses homologues britannique, français et allemand ainsi qu'avec la haute représentante de l'UE Federica Mogherini.

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a fait savoir que malgré des avancées aux pourparlers, les problèmes essentiels n’étaient toujours pas résolus.

Les divergences essentielles ne sont pas surmontées et une atmosphère promettant n'est pas apparue.

Les parties souhaitent signer un accord cadre jusqu'à fin mars et un accord définitif jusqu'à fin juin.


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET