Gaza : la mort de deux soldats israéliens met le feu aux poudres

A Rafah, 107 Palestiniens sont morts depuis hier lors des bombardements israéliens.

77259
Gaza : la mort de deux soldats israéliens met le feu aux poudres

Les attaques israéliennes sur Gaza se sont intensifiées à la suite de la mort de deux soldats israéliens et la disparition d’un autre soldat.

A Rafah, 107 Palestiniens sont morts depuis hier lors des bombardements israéliens.
La trêve à Gaza a tourné en un bain de sang à Rafah.

Parmi les victimes, se trouvent 15 membres d’une même famille avec leurs bébés.
Dans une autre maison, une famille de cinq personnes ont été décimées.

Les chars israéliens ont pilonné l’université islamique et les mosquées.
Quatre Palestiniens sont morts à Khan Younès au sud de l’enclave.

Entre temps, les détails sur l’enlèvement d’un sous-lieutenant israélien, âgé de 23 ans, commencent à ce préciser.

Un kamikaze aurait déclenché les explosifs posés sur lieu en s’approchant des soldats israéliens qui détruisaient les tunnels du Hamas près de Rafah.

Deux soldats israéliens ont été tués au cours de l’incident, alors qu’un troisième a été porté disparu.

L’armée israélienne qui a perdu 63 soldats jusqu’à présent à Gaza, accuse le Hamas d’avoir enlevé le soldat.

Le Hamas a indiqué dans un communiqué qu’il n’avait pas enlevé le lieutenant, en évoquant la possibilité qu’il ait pu être tué au cours de l’explosion.
Aucun groupe palestinien n’a revendiqué l’enlèvement du soldat israélien.

Les Nations-Unies et les Etats-Unis réclament la libération sans condition du soldat.

Les diplomates américains se sont dits inquiets que les attaques israéliennes se durcissent davantage dans le cas contraire.

Malgré ces développements, l’Egypte insiste pour réunir les parties pour conclure un cessez-le-feu durable au Caire.

Le président égyptien Sisi qualifie de réelle chance l’initiative du Caire.


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET